Accueil |Nationale |

LES FRÈRES KOUNINEF ÉCROUÉS À LA PRISON D'EL HARRACH

La chute d'un empire

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
La fratrie a évolué à l'ombre de l'ex-président de la République, Abdelaziz BouteflikaLa fratrie a évolué à l'ombre de l'ex-président de la République, Abdelaziz Bouteflika

Le juge d'instruction qui a passé la nuit entière à démêler l'écheveau d'une grande affaire de criminalité économique et financière, a finalement inculpé et mis sous mandat de dépôt les mis en cause.

L'enquête préliminaire, ouverte par la Gendarmerie nationale, section de recherches de Bab Djdid, visant les frères Kouninef, vient de connaître son épilogue au cabinet du juge d'instruction du tribunal de Sidi M'hamed. Ce dernier qui a passé la nuit entière à démêler l'écheveau d'une grande affaire de criminalité économique et financière, a finalement inculpé et mis sous mandat de dépôt, comme indiqué dans notre précédente édition, les frères Kouninef: Karim, Abdelkader, Tarek Noa et Rédha, qui ont été conduits à la maison d'arrêt d'El Harrach à 13 heures 30mn sous bonne escorte policière. La fratrie, qui a évolué à l'ombre de l'ex-président de la République, Abdelaziz Bouteflika, vient de connaître une chute aussi dure qu'inattendue. Pour l'heure, le procureur de la République observe un silence inexplicable qui ne sied pas à l'importance de l'affaire et les rumeurs qu'elle véhicule au sein de la population.
L'ouverture d'une telle enquête touchant des personnalités qui étaient, il y a quelques jours, considérées comme intouchables, est en passe d'ouvrir la voie à la mise en mouvement de l'action publique, pour la poursuite de toutes les personnes impliquées dans des affaires similaires. Il faut noter qu'en dépit du grand nombre de gendarmes et de policiers présents sur les lieux, censés assurer le maintien de l'ordre aux alentours de ladite juridiction, une importante foule composée de jeunes et de moins jeunes excités, est parvenue à s'approcher des fourgons de la Gendarmerie nationale, en vue de prendre des photos et des vidéos des frères Kouninef qui ne sont, pour l'heure, que des présumés coupables mis en détention provisoire. Un coup de pied dans la fourmilière qui donne un tout aussi grand coup à l²'accélérateur de la justice. Interpellés le 22 du mois en cours, les frères Kouninef ont été entendus par les enquêteurs de la Gendarmerie nationale et placés en garde à vue avant d'être présentés au procureur de la République le lendemain. Mercredi dernier, ils ont été incarcérés à la maison d'arrêt d'El Harrach qui est placée sous haute surveillance policière. Pour rappel, les frères en question: poursuivis pour non-respect des engagements contractuels dans la réalisation de projets publics, trafic d'influence auprès des fonctionnaires publics en vue de l'obtention de privilèges et détournement du foncier et autres.
Cette affaire est en passe de faire couler beaucoup d'encre et de salive, à l'instar des autres grands scandales financiers qui ont tenu en haleine l'opinion publique durant des mois, et des mois sans donner lieu aux résultats escomptés. Cette affaire nous rappelle les longues et harassantes investigations menées dans les affaires El Khalifa Bank, Sonatrach 1 et 2, l'autoroute Est-Ouest et d'autres...

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha