Accueil |Nationale |

SES AVOCATS PEAUFINENT LEUR PLAN DE BATAILLE

Ce qui attend Rebrab

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Issad RebrabIssad Rebrab

La mission du collectif d'avocats consistera à donner à leur client les armes pour plaider sa cause au mieux devant le juge d'instruction.

Justiciable comme tous les Algériens, Issad Rebrab est également innocent jusqu'à preuve de sa culpabilité. Ces deux principes cardinaux de la justice s'appliquent à son endroit et le Code de procédure pénale, de même que tous les textes de loi régissant les droits et devoirs des citoyens, en pareilles circonstances, sont actuellement profondément étudiés par les avocats de l'homme d'affaires, histoire de dégager un plan de défense efficace, à même de faire tomber toutes les charges qui pèsent sur lui. La partie ne sera certainement pas facile, mais le «combat» mérite toujours d'être mené par les robes noires, pour qui, ce genre d'affaires suscitent des passions et un intérêt certain. Ce n'est, en effet, pas tous les jours qu'il est donné à un avocat de défendre un milliardaire en dollars, sachant que le procès Rebrab entrera, à n'en pas douter, dans l'Histoire de l'Algérie indépendante.
Au-delà de la satisfaction professionnelle ou la «frustration», c'est selon, les avocats travaillent prioritairement sur les conditions d'incarcération. L'important aujourd'hui, avant la traduction de leur client devant le juge d'instruction, est de batailler pour lui garantir une atmosphère qui soit la plus proche possible d'un environnement «normal». Il est évident que l'objectif ne peut être atteint que lorsqu'une liberté provisoire est prononcée au bénéfice du prévenu. Mais en attendant, les avocats ont aujourd'hui, certainement à l'esprit les droits consentis par la loi à tout détenu algérien.
Ils veilleront à ce que Issad Rebrab n'en manque d'aucun et lutteront pour quelques «privilèges» compte tenu de son statut, de son âge et des circonstances particulières qui entourent l'affaire dont ils ont la charge. On a, en effet, souvent vu et entendu des avocats sortir du cadre strictement juridique et judiciaire pour plaider la cause de leurs clients. Le recours aux médias fait partie de la multitude des moyens que s'offre un avocat pour faire avancer un dossier, notamment lorsqu'il présente, comme celui de Rebrab, des signes évidents d'intérêt médiatique. L'amélioration des conditions d'incarcération peut être obtenue par ce canal.
L'on s'attend donc à une offensive du collectif de la défense dans les tout prochains jours, à moins que l'administration pénitentiaire ait pris les devants et placé son «locataire» dans les meilleures conditions possibles, avec accès à la presse, la télévision et autres commodités prévues par la réglementation.
Cette «bataille» est d'autant plus importante qu'elle se mène sur le terrain du moral du prévenu qui doit être élevé pour pouvoir se défendre.
Pour le reste, à savoir le fond de l'affaire, la mission du collectif d'avocats consistera à donner à leur client les armes pour plaider sa cause au mieux devant le juge d'instruction. Cette phase débutera, dans les meilleurs délais, la semaine prochaine. En attendant, Rebrab passera son premier week-end privé de liberté.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha