BOUTEFLIKA AUDITIONNE TAYEB LOUH

La lutte contre le chômage va s’intensifier

Le président de la République a insisté sur la poursuite du renforcement de la concertation sociale et la consolidation du dialogue social.

L´inspection du travail doit intensifier le contrôle pour assurer la préservation des droits et des conditions de travail des travailleurs. Cette instruction émane du président de la République qui a consacré hier une séance au secteur du travail, de l´emploi et de la Sécurité sociale dans le cadre de la poursuite des auditions des membres du gouvernement. Dans le domaine de l´emploi, le président Bouteflika a rappelé avec force que la lutte contre le chômage reste l´une de nos principales préoccupations qu´il faut poursuivre et intensifier. Il a insisté en outre sur la question de l´insertion des jeunes diplômés universitaires, laquelle doit constituer une préoccupation permanente. Il a instruit également les responsables du secteur de veiller à une adéquation entre la formation et les besoins du marché du travail. Le président Bouteflika a mis l´accent sur l´importance de la poursuite du renforcement de la concertation sociale et la consolidation du dialogue social qui demeure le garant de la préservation de la paix sociale. Défendant les résultats de son secteur, le ministre du travail, Tayeb Louh, a évoqué l´élaboration de l´avant-projet du nouveau code du travail. Ce dernier sera finalisé, selon le ministre, avant la fin 2007 au niveau du ministère du Travail, de l´emploi et de la sécurité sociale. Il a cité également la signature du pacte économique et social. En application de ce dernier, le monde du travail a connu, durant l´année 2006, une intense activité. Chiffres à l´appui: 62 conventions et accords collectifs de branches ont été conclus depuis le mois de septembre 2006. En ce qui concerne l´évolution de l´emploi et du chômage, il a été fait état que la période de 2000 à 2006 s´est caractérisée par la baisse du taux d´inflation qui a atteint 1,6% en 2005. Il a été enregistré également le retour de la croissance qui a atteint un taux de 6,7% en 2005 et 5,2% en 2006 et par la diminution du taux de chômage, comme déjà signalé et qui a baissé de 30,7% en 1999 à 12,3% en 2006. Pour les perspectives, d´autres actions seront déployées en concertation et coordination avec tous les secteurs et intervenants concernés. Il s´agit de l´accompagnement des demandeurs d´emploi au niveau local et de la poursuite du soutien de l´Etat par l´identification par les autorités locales des créneaux d´investissement en liaison avec des besoins de développement local. Il est question également du renforcement des actions de proximité des agences et institutions spécialisées dans le domaine de l´emploi envers les populations des régions défavorisées.