Accueil |Nationale |

ASSEMBLÉE POPULAIRE NATIONALE

Le long «jeûne» des députés

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Les tensions sociales induites par un pouvoir d’achat en perpétuelle dégradation laissent de marbre les «élus» du peuple.

Il n´est pas habituel que l´Assemblée nationale «décroche» durant le mois de Ramadhan. Contrairement à l´ambiance des années précédentes, l´hémicycle Zighoud Youcef est mis en congé forcé.
Les plénières des soirées ramadhanesques ont été carrément supprimées au moment où la rigueur devait être de mise. Déjà lourdement pénalisée par sa connotation de chambre d´enregistrement, l´APN perd peu à peu de son rôle. En ce mois de ramadhan, alors que la session d´automne vient juste d´être ouverte, la chambre basse du Parlement donne l´image d´une bâtisse abandonnée. Ses 389 locataires l´ont désertée depuis une vingtaine de jours. Informations prises, ce serait Abdelaziz Ziari qui aurait préféré que le mois de Ramadhan soit «relâché» pour permettre aux députés de se reposer. Pourtant, les tensions sociales induites par un pouvoir d´achat en perpétuelle dégradation et une hausse vertigineuse des prix ne recommandent aucun répit. En effet, au moment où les représentants du peuple doivent plaider les préoccupations de ce dernier auprès de l´Exécutif, la réponse a été la fuite en avant. Ils ne se soucient pas outre mesure des augmentations en cascade des prix des produits de base.
Les départements concernés n´ont même pas été interpellés au sujet des dossiers chauds de l´actualité. Ainsi, l´activité de l´APN s´est limitée à des activités qui revêtent un caractère protocolaire, notamment la réception de délégations parlementaires étrangères. Entre-temps, des députés participent à des forums internationaux, à l´image de la délégation qui s´est rendue en Slovénie pour prendre part aux travaux des réunions d´automne de l´Assemblée parlementaire de l´Ocse Exception faite de l´activité de deux à trois commissions, l´APN est en stand-by. Ouverte le 2 septembre dernier, la session d´automne de la chambre basse s´est limitée à l´examen de la loi de finances complémentaire de 2007 et à l´ordonnance portant sur l´exemption temporaire des droits de douane et de la TVA des opérations de la pomme de terre. A noter que le 23 septembre dernier, le président de l´APN a présidé une réunion du bureau de l´Assemblée. A l´ordre du jour, l´examen de la loi modifiant la loi n°05-12 du 4 août 2005 relative à l´eau, la loi modifiant et complétant la loi n°98-06 du 27 juin 1998 fixant les règles générales relatives à l´aviation civile et la loi relative au contentieux en matière de sécurité sociale, lesquels projets de textes ont été transmis aux commissions spécialisées pour examen. Quant au projet de loi de finances pour l´année 2008, il sera transmis à la commission des finances et du budget après avoir été déposé par le gouvernement auprès du bureau de l´Assemblée. Par ailleurs, le bureau s´est également prononcé sur la recevabilité en la forme des questions orales au nombre de dix et des questions écrites au nombre de sept déposées avant de les transmettre au gouvernement. Enfin, le bureau a approuvé la liste des questions orales proposées pour la séance du jeudi 20 octobre 2007.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha