Accueil |Nationale |

PME/PMI

215.000 postes d’emploi créés en 2008

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Les petites et moyennes entreprises ont créé 215.000 postes de travail en 2008. Invité de l´émission Fi el-Wadjiha de la Radio nationale, Mustapha Benbada, ministre de la Petite et moyenne entreprise et de l´Artisanat, a expliqué que «depuis le commencement du dispositif des petites et moyennes entreprises durant la fin des années 1990, 1,5 million de postes de travail ont été créés.»
Ce chiffre reste dérisoire car certaines entreprises ne déclarent pas leurs employés. M.Benbada a indiqué que le nombre des moyennes et petites entreprises évolue de 10% par an. Selon le ministre, le nombre de ces entreprises a pratiquement doublé.
A titre d´exemple, le nombre est passé de 178.000 en 1999 à 325.000 entreprises en 2008 dont 60.000 activant dans l´artisanat. «L´évolution constante et permanente de nos petites et moyennes entreprises, devra dans les années à venir, remplacer les produits intérieurs bruts (PIB)», affirme-t-il. Près de 400 petites entreprises exportent leurs produits notamment, dans le domaine de l´artisanat.
Dans ce sens, le ministre a rappelé la grande importance du secteur des PME-PMI dans le développement des exportations, et particulièrement en matière de création d´emplois, à la lumière de la crise économique mondiale qui touche les grands groupes industriels de par le monde. Le premier responsable du secteur a estimé que le but de son département est de créer une culture de l´entrepreneuriat chez le jeune Algérien.
Evoquant le programme Meda II, M.Benbada a souligné que «ce projet a pour objectif d´aider l´Algérie à mettre en place un système de qualité et de normes qui entrera en vigueur au cours du deuxième trimestre de cette année».
«Il prendra en charge les entreprises employant une vingtaine de travailleurs et qui représentent un taux de 97% du tissu des petites et moyennes entreprises», a ajouté le ministre. Le même programme propose la mise à niveau durable des petites et moyennes entreprises à l´horizon 2017. Aussi, il vise à créer les conditions pour une saine concurrence entre les entreprises, la promotion de leurs ressources humaines ainsi que le renforcement de leur soutien financier.
Il est à noter que l´enveloppe consacrée au programme Meda II est de 44 millions d´euros, dont 40 millions proviennent de l´Union européenne, le reste est financé par l´Algérie.
Par ailleurs, il a annoncé un plan d´action élaboré par son département et qui devrait être proposé aux différents partenaires.
Ce projet vise essentiellement à simplifier les procédures de création d´entreprises, à lutter contre la bureaucratie et à mobiliser les ressources financières, a précisé M.Benbada.
Il concernera également le programme de mise à niveau devant permettre au tissu d´entreprises existant d´améliorer ses performances et d´apporter un soutien spécifique aux entreprises exportatrices pour leur permettre d´accéder aux marchés régionaux et internationaux.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha