Accueil |Nationale |

LA 2E ROCADE SUD D’ALGER

Un projet qui va décongestionner Alger

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le taux global d’avancement de ce projet structurant dépasse les 80%.

Le ministre des Travaux publics, Amar Ghoul, n´a pas dérogé à ses habitudes, d´inspection et de contrôle. A l´issue de la visite qu´il a effectuée, hier, pour connaître l´état d´avancement du projet de la deuxième rocade d´Alger, reliant Zéralda à Birtouta, il s´est dit très satisfait.
Le taux global d´avancement de cette rocade dépasse les 80%. Ce projet de grande importance aura pour objectif de relier les wilayas d´Alger, Blida et Boumerdès en évitant le réseau routier existant.
La réalisation de cette rocade permettra particulièrement de détourner le flux sur les axes principaux et d´alléger un tant soit peu la densité de la circulation.
Le tronçon sera étendu sur plus de 200km, une fois raccordé à un réseau de plusieurs échangeurs. Il permettra aussi, d´assurer les liaisons de la rocade avec plusieurs infrastructures socio-économiques, selon les données de l´Agence nationale des autoroutes (ANA).
Ces infrastructures désignent l´autoroute Est-Ouest, la rocade qui relie Zéralda à Ben Aknoun, la zone industrielle de Rouiba, et le pôle technologique de la nouvelle ville de Sidi Abdallah.
Le ministre des Travaux publics a souligné dans ce cadre que «le projet ouvrira de nouvelles perspectives économiques et sociales et favorisera l´investissement dans les trois wilayas qu´il traverse». Il a ajouté que «des espaces économiques de grande importance seront également créés aux abords du tracé de cette nouvelle infrastructure une fois achevée».
L´ouverture à la circulation de ce tronçon est prévue pour le premier semestre de cette année, selon M.Ghoul.
A cet effet, la deuxième rocade d´Alger favorisera la réalisation des investissements dans plusieurs wilayas du centre du pays. D´autre part, le ministre des Travaux publics a inspecté certains ouvrages d´art. Il a ainsi évalué l´état d´avancement du viaduc de Souïdania qui est d´une longueur de 700m, un échangeur situé près du pôle technologique de Sidi Abdallah, et un tunnel à Benchaâoua situé entre Souïdania et Birtouta.
En outre, la deuxième rocade sud d´Alger permettra de fluidifier et d´absorber 70% du trafic routier, notamment les véhicules empruntant actuellement la rocade sud reliant Ben Aknoun à Dar El Beïda.
Cette nouvelle politique de désenclavement s´inscrit ainsi, dans le cadre du développement durable.
Rappelons que la réalisation de cette rocade est confiée au Groupement algéro-luso-espagnol Gotera.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha