Accueil |Nationale |

LUTTE CONTRE LA CRIMINALITÉ À ALGER

1100 personnes arrêtées

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Saisie de plusieurs kilogrammes de kif traitéSaisie de plusieurs kilogrammes de kif traité

L'accusé a utilisé un compte Facebook pour escroquer ses victimes.

Le criminalité ne faiblit pas à Alger. Les statistiques de la police et de la Gendarmerie nationale font peur.
Les services de la police judiciaire d'Alger ont arrêté, dans la période allant du 26 septembre au 3 octobre, plus de 1 000 personnes impliquées dans des affaires de trafic de stupéfiants et de port d'armes blanches prohibées, a indiqué mercredi dernier un communiqué de la cellule de communication de la sûreté de wilaya.
Durant la période allant du 26 septembre au 3 octobre, les services de sécurité ont traité 769 affaires de trafic de stupéfiants et 243 affaires de port d'armes blanches prohibées qui ont donné lieu à l'arrestation de 1 057 suspects et à la saisie de 917,19 g de résine de cannabis, de 3 g d'héroïne, 1 86 g de cocaïne, 122 joints, 2 496 comprimés psychotropes, 500 unités de boissons alcoolisées et 254 armes blanches. Par ailleurs et dans le cadre de la lutte contre les parkings sauvages à travers les rues et les quartiers d'Alger, les services de sécurité ont recensé durant la même période un total de 20 parkings sauvages et ont procédé à l'arrestation de 20 contrevenants. De son côté, le groupement territorial de la Gendarmerie nationale de la wilaya d'Alger a enregistré au cours de le première semaine de ce mois, l'arrestation de nombreuses personnes et la saisie de plusieurs kilogrammes du kif traité.
La première intervention qu'ont effectuée les services de la gendarmerie du groupement territorial de la wilaya d'Alger en ce mois, est celle du 4 octobre dernier où elle a procédé à l'arrestation d'un ressortissant malien. Celui-ci a extorqué, selon le communiqué du groupement de la wilaya d'Alger, plus de 200 millions de centimes à un citoyen algérien. L'accusé a utilisé un compte Facebook pour escroquer ses victimes qui se sont rapprochées des services de la Gendarmerie nationale afin de dénoncer le malfrat issu d'un pays africain et qui utilisait le pseudo d'une fille (Camélia Nancy), supposée résider au Royaume-Uni et posséder une usine de fabrication de parfums, selon un communiqué de la cellule de communication et des relations générales du groupement territorial de la Gendarmerie nationale au niveau de la capitale.
En outre et dans un communiqué rendu public vendredi, les
services de la gendarmerie ont fait part de l'arrestation de 12 personnes, de la saisie de 2 kg de kif traité et 291 comprimés psychotropes dans des opérations distinctes dans la capitale ayant ciblé des réseaux spécialisés dans le trafic de drogues.
Dans la même journée, le groupement territorial de la Gendarmerie nationale d'Alger a indiqué dans un autre communiqué que la brigade de Verte Rive a démantelé un réseau criminel activant au niveau des communes de Bordj El Kiffan et de Dar El Beïda, après avoir suivi les traces de deux frères (B.M.) et (B.A.) âgés respectivement de 26 et 30 ans et saisi une importante quantité de kif traité (147 g), 106 comprimés psychotropes, des armes blanches et une somme d'argent, des revenus du trafic.
La perquisition du domicile des deux suspects a permis de mettre la main sur 1,142 kg de kif traité et a abouti à l'arrestation du principal trafiquant.
Par ailleurs et lors d'une autre opération, les éléments de la brigade territoriale de la Gendarmerie nationale de Douéra ont arrêté un trafiquant faisant l'objet d'un avis de recherche et saisi 87 comprimés psychotropes, 61 grammes de drogues et des armes blanches, ajoute le communiqué. De leur côté, les brigades territoriales de la gendarmerie de Zéralda, Chéraga, Baraki et Birtouta ont arrêté huit individus et saisi 98 comprimés psychotropes, 797 g de kif traité et des armes blanches, relève la même source.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha