Adrar Min 10 °C Max 23 °C
31
Laghouat Min 7 °C Max 18 °C
33
Batna Min 5 °C Max 19 °C
29
Biskra Min 13 °C Max 24 °C
33
Tamanrasset Min 10 °C Max 23 °C
34
Tlemcen Min 11 °C Max 20 °C
29
Alger Min 13 °C Max 22 °C
27
Saida Min 10 °C Max 19 °C
29
Annaba Min 12 °C Max 21 °C
29
Mascara Min 10 °C Max 19 °C
29
Ouargla Min 9 °C Max 24 °C
33
Oran Min 11 °C Max 20 °C
27
Illizi Min 12 °C Max 28 °C
33
Tindouf Min 11 °C Max 21 °C
33
Khenchela Min 5 °C Max 19 °C
29
Mila Min 7 °C Max 19 °C
29
Ghardaia Min 10 °C Max 21 °C
33
Accueil |Nationale |

ORAN

Qui a tué le petit Akram?

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Aussitôt le rapport d’autopsie finalisé, la mère du petit Akram a été arrêtée et placée sous contrôle judiciaire pour infanticide.

La Sûreté de la wilaya d´Oran vient d´ouvrir une enquête sur la mort suspecte de l´enfant surnommé Akram âgé d´à peine 4 ans. En attendant un complément d´enquête, la mère de ce dernier est, pour le moment, la principale accusée étant donné que cette dernière a été piégée et trahie par ses propres déclarations contradictoires. Le petit Akram a succombé au deuxième jour de l´Aïd, au sein de service de la pédiatrie des suites d´une hémorragie cérébrale et une paralysie quasi-totale.
Avant son évacuation, par sa mère, vers les services hospitaliers spécialisés pour les premiers soins, l´enfant souffrait de terribles douleurs cérébrales. Une fois au Chu d´Oran, l´enfant a été admis en urgence au service pédiatrique tandis que sa mère a tenu un discours truffé de contrevérités en déclarant aux praticiens, que son enfant a été victime d´une chute du haut de la rampe d´escalier de l´immeuble de sa résidence.
L´enfant, agonisant, a subi des tests et examens approfondis, dont des scanners et radiologies, une intervention chirurgicale a été, sur place, décidée. En attendant l´opération chirurgicale, les médecins venaient de faire une découverte stupéfiante: l´enfant portait sur son corps plusieurs hématomes laissant supposer qu´il a été victime d´une grave violence. Sur-le-champ, les services de police ont aussitôt été alertés et une première note d´information policière a été ouverte.
L´enquête a été appuyée, après le décès de l´enfant, par le rapport décisif de l´autopsie qui a balayé, de bout en bout, la version avancée par la mère. D´autant plus que le médecin légiste a signalé que l´enfant a reçu un sérieux coup sur la tête à l´aide d´un objet à la fois dur et tranchant d´où la paralysie. Aussitôt le rapport d´autopsie finalisé et les premiers éléments de l´enquête réunis, les enquêteurs ont procédé à l´arrestation de la mère du petit Akram et sa mise sous enquête dans une affaire d´infanticide.
Cette énième affaire, qui survient au moment où les praticiens des services de la pédiatrie et ceux de la médecine légale tirent la sonnette d´alarme, relance, une fois de plus, le débat sur la violence infernale sur les enfants en bas âge par leurs propres parents.
A en croire les déclarations des médecins, «la brutalité perpétrée contre les enfants en bas âge prend, ces derniers temps, des courbes phénoménales». Loin des chiffres officiels, les services en question ont, à plusieurs reprises, mis à nu plusieurs cas de violences sournoises en alertant en urgence les enquêteurs. «Les évacuations des enfants, victimes des violences paternelles inédites, sont innombrables tandis que les états d´âme avancés par les parents sont, de plus en plus incroyables», indique-t-on, ajoutant que «plusieurs parents ne lésinent pas un seul instant à brouiller les pistes en faisant croire aux médecins et aux enquêteurs que leurs enfants ont été victimes d´accidents domestiques alors qu´en réalité ils ont subi des scènes bestiales, cauchemardesques et de graves coups et blessures perpétrés sur leur progéniture», a affirmé un médecin de garde, rencontré dans le service de pédiatrie.
Mais la technologie des temps modernes, en progrès constant, ne se trompe plus. Des tests sanguins et radiologiques ont permis le rétablissement de la vérité.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha
  • Envoyer par email à un ami Envoyer par email à un ami
  • Version imprimable Version imprimable