Accueil |Nationale |

COOPÉRATION ALGÉRO-AMÉRICAINE

Mepi Alumni Algérie, officiellement lancé

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Algériens et Américains ont lancé officiellement, jeudi à Alger, le réseau des anciens participants et bénéficiaires du programme Mepi (initiative de partenariat du Moyen-Orient). Ce programme est destiné, entre autres, aux universitaires, aux associations et aux ONG.
La formation, quant à elle, est assurée gratuitement. En d´autres termes, c´est le Mepi qui prend en charge le financement du stage dont la durée peut aller de quelques jours à une année aux Etats-Unis. Plus explicite,
Mme Kahina Bouagache, coordinatrice du Mepi Alumni Algérie a déclaré que «cet argent vient des taxes que paient les Américains.» Les domaines de la formation sont divers, entre autres, l´éducation, la politique et l´économie.
Ce programme, faut-il le préciser, a été lancé en 2003. Parmi les bénéficiaires, des jeunes universitaires ainsi que des femmes chefs d´entreprise. Durant ces 5 premières années, Mepi a investi plus de 340 millions de dollars au profit de 350 programmes dans la région du Moyen-Orient, en collaboration avec des partenaires locaux et internationaux. En Algérie, ils sont plus de 120 adhérents à ce programme. M.Abdelkrim Boudra, directeur de l´Institut international de communication a précisé que «l´Algérie est le pays qui a bénéficié le moins de ce programme». La raison semble être claire. «Les bénéficiaires se renferment sur eux-mêmes, sans vouloir partager cette expérience avec les autres», a-t-il noté. De son côté, l´ambassadeur des Etats-Unis d´Amérique à Alger, Robert Ford a dévoilé un projet de travail entre son département et le ministère de l´Education nationale.
Il s´agit d´aider les élèves de la 3e année fondamentale à apprendre les mathématiques sur des PC portables. «On a appliqué cette méthode à Alger et à Ghardaïa», a indiqué l´ambassadeur des Etats.Unis. Et d´ajouter: «Nous avons également le power point à mettre à la disposition des lycéens pour améliorer leur niveau en anglais». «En somme, nous avons 5000 élèves algériens et 110 enseignants ayant bénéficié de nos programmes», a affirmé le diplomate.
L´orateur a fait savoir que d´autres programmes sont prévus pour «la formation des cadres bancaires algériens». Ce vaste projet d´appui s´est étendu jusqu´aux techniques de la démocratie. Ainsi, suite à la demande de six partis politiques: FLN, RND, FFS, RCD, MSP et El Islah, le Parti démocrate américain a fourni des programmes pour l´ensemble des partis précités. Il a expliqué que l´objectif recherché est d´encourager les femmes à participer au processus politique et à promouvoir les relations du parti avec les médias. Malheureusement, le gouvernement algérien a mis fin à ce programme a regretté l´ambassadeur.
Et de poursuivre: «L´Algérie n´est pas les Etats-Unis. Ce pays a ses propres spécificités. Son économie de marché et sa démocratie sont différentes des nôtres.»

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha