Accueil |Régions |

JIJEL

Un centre d’imagerie médicale pour la région

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Ce centre régional desservira trois autres wilayas limitrophes, en l’occurrence Béjaïa, Mila et Skikda, soit près de 600.000 assurés sociaux.

Quelque 12 000 cartes électroniques «Chifa» seront mises en service «dans les tout prochains jours» à Jijel, a-t-on appris des responsables locaux de la Caisse nationale d´assurances sociales (Cnas).
Ce premier quota de cartes à puce concernera, dans une première phase, les assurés du tiers-payant, ce moyen de paiement moderne et pratique devant être «généralisé progressivement aux autres assurés de la wilaya», a indiqué le directeur de la Cnas, Kamel Attab, en marge des journées «portes ouvertes» sur la sécurité sociale.
Au total, 102.501 assurés sociaux sont inscrits au titre du volet du tiers-payant dans la wilaya où les services de la CNAS qui ont conventionné 178 pharmacies d´officine, gèrent 32.452 livrets. A l´occasion de ces journées «portes ouvertes», la Caisse locale de sécurité sociale a mis en exergue les différentes prestations et soins qu´elle dispense aux assurés sociaux de la région, couverts par une douzaine de centres payeurs et de contrôle médical.
La nouveauté pour la wilaya de Jijel réside dans la réalisation d´un centre régional d´imagerie médicale (Crim), à l´instar de ceux de Constantine, Laghouat et Tlemcen, pour desservir trois autres wilayas limitrophes, en l´occurrence Béjaïa, Mila et Skikda, soit près de 600.000 assurés sociaux. Ainsi, plus besoin de se déplacer ailleurs pour ses besoins médicaux.
Ce centre, actuellement au stade des essais techniques, est doté de divers équipements (scanner, mammographie, effet Doppler, échographie, unité dentaire et autres laboratoires d´analyses) et devra pratiquer les tarifs en vigueur à la sécurité sociale. Ce même établissement abrite un centre payeur réservé exclusivement aux collectivités locales qui fournit l´ensemble des prestations de la sécurité sociale à quelque 14.600 assurés.
Pour mieux renforcer sa présence, la direction de la Caisse a créé une cellule d´écoute dans un souci, selon ses responsables, de «prise en charge effective des assurés sociaux à travers l´amélioration des structures relevant du ministère de tutelle» et «d´humanisation des rapports de la Cnas avec le citoyen», a souligné M.Attab.
Cette manifestation qui se poursuivra jusqu´à mercredi prochain, a donné lieu, dès son premier jour, à un afflux important de visiteurs qui ont pu s´enquérir du fonctionnement de la sécurité sociale et des droits des assurés sociaux par le biais, notamment, d´affiches, de posters et de statistiques exposés dans le hall de la Maison de jeunes Bounab-Rachid.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha