Prévisions pour le 21 Septembre 2018

 Adrar Min 26 °C Max 38 °C
23
 Laghouat Min 16 °C Max 28 °C
34
 Batna Min 13 °C Max 23 °C
30
 Biskra Min 19 °C Max 32 °C
32
 Tamanrasset Min 20 °C Max 28 °C
30
 Tlemcen Min 17 °C Max 25 °C
32
 Alger Min 17 °C Max 26 °C
30
 Saïda Min 15 °C Max 25 °C
30
 Annaba Min 21 °C Max 26 °C
47
 Mascara Min 15 °C Max 26 °C
30
 Ouargla Min 24 °C Max 33 °C
30
 Oran Min 21 °C Max 25 °C
30
 Illizi Min 22 °C Max 35 °C
32
 Tindouf Min 24 °C Max 36 °C
34
 Khenchela Min 13 °C Max 22 °C
30
 Mila Min 17 °C Max 25 °C
39
 Ghardaïa Min 21 °C Max 30 °C
30
Accueil |Autres | A coeur ouvert |

MOKHTAR BOUROUINA, MAIRE DE SIDI M’HAMED
AMÉNAGEMENT DE LA COMMUNE

Plusieurs projets sont en cours

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le maire promet d’améliorer le cadre de vie des citoyens.

La commune de Sidi M´hamed va en finir avec le problème de l´assainissement dans les prochaines années. Un grand projet de réhabilitation du réseau est en voie de réalisation.
Le président de l´APC, M.Mokhtar Bourouina, a affirmé à l´Expression qu´une enveloppe de 4 milliards de centimes a été dégagée pour renouveler et entretenir le réseau de canalisations de toute la commune. «C´est l´un des plus grands projets qui devait être réalisé depuis longtemps», explique le responsable de la plus grande collectivité locale d´Alger. Catégorique, il affirme aussi que c´est là, la «priorité de l´heure». Ceci compte tenu, argumente-t-il, que le réseau de la voirie date de l´époque coloniale et que les citoyens se plaignent quotidiennement du problème des fuites d´eau.
Pour en finir avec cet épineux problème, le conseil municipal a classé comme priorité la réhabilitation de ce réseau.
Pourtant, souligne-t-il, ce projet ne relève pas seulement de la commune de Sidi M´hamed, mais également de l´Opgi, qui doit également participer à l´entretien du réseau. Même si le projet coûtera cher à la commune, l´essentiel pour le président est de répondre aux besoins des citoyens. Selon lui, le taux d´avancement des travaux est estimé à 40% ceux-ci seront achevés au plus tard début 2007.
En parallèle, la commune a lancé plusieurs projets, entre autres l´aménagement de la cité Mahieddine, le revêtement des chemins communaux et la réhabilitation des trottoirs. «Rien que pour l´aménagement de la cité Mahieddine, nous avons débloqué 3,9 milliards de centimes», avance le président de l´APC.
Voulant contribuer réellement à l´amélioration du cadre de vie des citoyens, M.Bourouina adopte une politique moderne basée sur la concertation et le dialogue avec les citoyens. «Mon passage dans la presse m´a beaucoup servi aujourd´hui et m´a appris à écouter les gens», révèle-t-il.
Après trois ans d´exercice, ce dernier reste convaincu que l´implication des citoyens dans la gestion des affaires de la commune est la clé de tous les problèmes. En plus des travaux d´aménagement des quartiers, le président s´intéresse également au développement de l´aspect culturel. Il prépare justement tout un programme d´activités culturelles et sportives. «J´ai récupéré toutes les salles de cinéma de la commune qui étaient occupées auparavant par le privé», fait- il savoir en précisant que les salles sont en pleine réhabilitation. Il s´agit des salles de cinéma Sierra maestra, le Musset et l´Ouarsenis (ex-le Français). A noter que le maire de Sidi M´hamed, qui appartient à la première génération post-indépendance, tente justement de réanimer le quotidien des citoyens à travers l´ouverture des salles de cinéma et l´aménagement des espaces de loisir. Autre projet en cours, la réhabilitation de toutes les mosquées et des bibliothèques des quartiers. «Si les citoyens m´ont élu, alors je dois respecter et accomplir mon devoir vis-à- vis de ces derniers», assure t-il. Or, même si la volonté existe, le maire regrette l´absence de coordination entre les responsables des communes et ceux de la wilaya sur ce plan.
Le cadre d´aménagement de la ville d´Alger doit faire, suggère-t-il, l´objet d´un travail commun entre les différentes collectivités locales. «Malheureusement, chacun travaille avec ses propres méthodes», déplore-t-il en affirmant par la suite qu´ «il n´y a aucun contact entre le ministère chargé de l´Aménagement de la ville et les APC».

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha