Prévisions pour le 23 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 34 °C
23
 Laghouat Min 17 °C Max 28 °C
34
 Batna Min 12 °C Max 25 °C
34
 Biskra Min 19 °C Max 33 °C
34
 Tamanrasset Min 21 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 18 °C Max 28 °C
34
 Alger Min 19 °C Max 27 °C
32
 Saïda Min 17 °C Max 28 °C
34
 Annaba Min 21 °C Max 27 °C
32
 Mascara Min 16 °C Max 30 °C
32
 Ouargla Min 23 °C Max 33 °C
32
 Oran Min 21 °C Max 27 °C
32
 Illizi Min 22 °C Max 33 °C
28
 Tindouf Min 24 °C Max 35 °C
32
 Khenchela Min 11 °C Max 23 °C
30
 Mila Min 15 °C Max 28 °C
32
 Ghardaïa Min 19 °C Max 30 °C
32
Accueil |Autres | A coeur ouvert |

FONCIER INDUSTRIEL

«30% des terrains sont disponibles»

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Un travail de recensement des assiettes foncières a déjà été réalisé par l’Etat.

La pénurie de terrains d´assiette n´existe pas en Algérie. C´est par ces termes que le directeur général de l´Agence nationale de développement de l´investissement (ANDI) a préféré préluder son intervention sur la question épineuse du foncier industriel. Il ne nie pas que le dossier du foncier est l´un des plus complexes auquel fait face l´Algérie depuis longtemps. Cependant, il refuse de parler de pénurie du foncier. Certes, l´accès au foncier n´est pas une chose facile pour les investisseurs, reconnaît -il, mais cela n´est pas du tout dû à l´absence d´assiette.
A l´exception de la capitale qui connaît un manque de terrain en raison de l´implantation de la majorité des projets, le problème ne se pose pas dans les autres régions. Pour preuve, argumente-t-il, il y a 72 zones industrielles s´étalant sur une surface de 15.000 hectares et 450 autres zones d´activité de 7500 hectares. «Si on comptabilise le tout, on constate qu´il y a une assiette de 22.500 hectares à travers le territoire national dont 30% des terrains sont disponibles», souligne le directeur.
Par contre, l´invité de L´Expression ne cache pas le fait qu´il y a un véritable problème d´occupation «anarchique» des terrains et de lenteurs dans l´attribution des assiettes de terrain. Il y a lieu de rappeler, que plusieurs personnes ont accaparé des lots de terrain sans pour autant les exploiter. Evitant de s´étaler sur les détails de la problématique, le directeur a tenu à illustrer sa vision sur la stratégie à suivre pour la gestion de ces zones : «Il faut qu´il y ait une occupation spatiale intelligente et efficiente des espaces», suggère-t-il, c´est- à-dire, l´exploitation des terrains disponibles à travers tout le territoire national. Ceci va se faire, estime-t-il, à travers la réalisation de l´autoroute Est- Ouest et les projets de modernisation des lignes ferroviaires. «Ce programme va désenclaver toute l´Algérie», prévoit- il. Revenant sur le règlement du foncier, l´invité de L´Expression reste optimiste et croit en la volonté des pouvoirs publics de ficeler ce dossier qui traîne depuis des années. «L´Algérie connaît très bien ce qu´elle possède. Elle a identifié toutes les zones», révèle le directeur pour dire que l´Etat veut sérieusement clore ce dossier. Pour dégeler justement la situation et mettre le foncier à la disposition des opérateurs, M.Baghdadli indique qu´un grand travail est en train de se faire dans ce sens et des recensements ont déjà été réalisés. Il s´agit de récupérer les actifs résiduels des entreprises dissoutes et des actifs excédentaires des entreprises en activité ainsi que la partie du domaine privé de l´Etat. A en croire ses propos, l´Etat va passer au peigne fin les zones industrielles. Le règlement de ce dossier va mettre fin à la situation de blocage que connaît l´investissement. Il faut reconnaître que le foncier est le handicap majeur qui bloque les investissements étrangers. Le directeur a fait savoir que beaucoup d´opérateurs étrangers veulent investir en Algérie. L´amélioration des conditions de sécurité est l´un des facteurs qui ont motivé les opérateurs à s´installer ici. Le problème du foncier n´a pas empêché les opérateurs étrangers d´investir durant les dernières années.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha