Prévisions pour le 22 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 38 °C
23
 Laghouat Min 17 °C Max 28 °C
32
 Batna Min 13 °C Max 23 °C
28
 Biskra Min 18 °C Max 32 °C
34
 Tamanrasset Min 21 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 16 °C Max 27 °C
34
 Alger Min 19 °C Max 26 °C
34
 Saïda Min 16 °C Max 28 °C
30
 Annaba Min 22 °C Max 27 °C
39
 Mascara Min 15 °C Max 30 °C
34
 Ouargla Min 24 °C Max 33 °C
30
 Oran Min 20 °C Max 26 °C
32
 Illizi Min 22 °C Max 36 °C
30
 Tindouf Min 23 °C Max 36 °C
34
 Khenchela Min 13 °C Max 22 °C
12
 Mila Min 17 °C Max 26 °C
30
 Ghardaïa Min 20 °C Max 30 °C
32
Accueil |Autres | A coeur ouvert |

Une question de volonté politique

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Intersectorialité, est le leitmotiv de ce «A coeur ouvert» avec L´Expression. Pour Noureddine Moussa, plusieurs secteurs doivent s´impliquer dans la promotion du tourisme. Un créneau porteur qui constituait jusqu´à la moitié des années 1980, la deuxième source de revenus, après la manne pétrolière.
D´après l´exposé du premier responsable du secteur, les résultats sont en-deçà des énormes potentialités touristiques que recèle le pays. Une situation générée par l´anarchie ambiante qui règne aussi bien dans la gestion des infrastructures que dans la stratégie mise en oeuvre depuis deux décennies pour opérer une réelle «résurrection» du tourisme algérien.
Cependant, cette tâche n´incombe pas uniquement à la tutelle, soutient M.Moussa, qui rappelle que beaucoup reste à faire en matière de coordination entre son département et les ministères censés accompagner, surtout faciliter la mise en oeuvre du programme du gouvernement dans le domaine touristique. Il est, certes, évident que l´image que doit se faire un touriste d´un pays, commence à se dessiner, à son arrivée à l´aéroport. L´accueil, l´allègement de la procédure douanière, le sourire du personnel aéroportuaire, sont autant de signes de bienvenue. Une «image» que le touriste gardera gravée dans sa mémoire et transmettra, à son tour, à ses compatriotes.
C´est cet objectif que le ministère du Tourisme s´attelle à concrétiser, comme première étape dans la mise en oeuvre de la stratégie de relance du secteur. Viendront ensuite, la mise à niveau des agences et offices touristiques, ainsi que l´adaptation du système de formation aux nouveaux besoins du secteur. Dans ce cadre, le ministère du Tourisme a signé une convention de partenariat avec le ministère de la Formation professionnelle consistant à ouvrir des filières dans les domaines de la gastronomie et de l´artisanat.
Par ailleurs, pour inculquer la culture touristique, le rôle du mouvement associatif est déterminant aux yeux de Noureddine Moussa. C´est donc un travail colossal que l´hôte de L´Expression aura à accomplir, pour permettre au secteur de repartir du bon pied à l´horizon 2015.
D´autant plus que, sur un ensemble de 81.000 lits, 80% ne répondent pas aux normes requises et que le processus de privatisation des quelques complexes «mastodontesques» hérités de l´ère socialiste, constitue un casse-tête pour les responsables du secteur. Il est aussi clair que l´image que l´on veut donner de l´Algérie dépend, en premier lieu, de l´action des services culturels de nos représentants diplomatiques à l´étranger, ainsi qu´à l´adaptation des agences et offices du tourisme aux nouvelles mutations internationales.
Celles qui font des technologies de l´information et du multimédia un outil pour attirer les touristes, sans déployer des moyens colossaux. Enfin, la promotion du tourisme, c´est aussi inculquer le sens du civisme aux citoyens, de sorte à ce qu´ils fassent sentir à nos hôtes qu´ils sont les bienvenus.
Cependant, le rôle que l´on voudrait donner au secteur du tourisme, dépend de la volonté des pouvoirs publics, qui, non seulement doivent mettre le paquet, mais surtout casser les clichés sciemment entretenus à l´étranger. Ceux qui donnent de l´Algérie l´image d´un no man´s land.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha