Prévisions pour le 21 Septembre 2018

 Adrar Min 26 °C Max 38 °C
23
 Laghouat Min 16 °C Max 28 °C
34
 Batna Min 13 °C Max 23 °C
30
 Biskra Min 19 °C Max 32 °C
32
 Tamanrasset Min 20 °C Max 28 °C
30
 Tlemcen Min 17 °C Max 25 °C
32
 Alger Min 17 °C Max 26 °C
30
 Saïda Min 15 °C Max 25 °C
30
 Annaba Min 21 °C Max 26 °C
47
 Mascara Min 15 °C Max 26 °C
30
 Ouargla Min 24 °C Max 33 °C
30
 Oran Min 21 °C Max 25 °C
30
 Illizi Min 22 °C Max 35 °C
32
 Tindouf Min 24 °C Max 36 °C
34
 Khenchela Min 13 °C Max 22 °C
30
 Mila Min 17 °C Max 25 °C
39
 Ghardaïa Min 21 °C Max 30 °C
30
Accueil |Autres | A coeur ouvert |

GESTION DU FRONT SOCIAL

«Je loue l’intelligence du gouvernement»

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

La cohésion sociale exige des outils de régulation, une pratique courante même dans les pays occidentaux au capital libre.

Les pouvoirs publics ont été intelligents en préparant le terrain pour la signature du pacte social au mois de septembre prochain. C´est l´avis de M.Yousfi qui pense que maintenant le climat sied bien à un engagement tripartite pour la réalisation d´objectifs économiques pouvant tirer le pays vers l´avant. Avec un front social relativement calmé par l´augmentation des salaires, des réserves de change qui ne cessent de gonfler, l´Algérie prépare son décollage après avoir pris le soin de lancer les grands chantiers qui boosteront à coup sûr le marché de l´emploi tout en attirant les investisseurs encore réticents à l´image des gens du Medef qui «assistent avec impuissance et un brin de regret» au déploiement d´une armada d´investisseurs, venus des pays du Golf, sur la côte ouest.
Le seul risque qui se profile à l´horizon reste l´intrusion de l´inflation que certains spécialistes annoncent comme inéluctable. Ce qui affecterait considérablement la stabilité sociale et rendrait caduque l´augmentation des salaires. Les équilibres macro-économiques restent encore fragiles.
La relation travail-productivité dans le tissu industriel local n´est pas encore assurée. Sur ce point précis, le président de la Cgea suggère plus de protection des petites et moyennes entreprises par «l´institution de barrières invisibles qui tendrait à assurer une concurrence loyale après l´effacement des barrières tarifaires». Une façon aussi de protéger le consommateur algérien contre les produits de mauvaise qualité. Le paramètre qualité-prix doit primer dans cette concurrence annoncée.
L´entrée en vigueur de l´accord d´association entre l´Algérie et l´Union européenne a des répercussions directes sur la physionomie de la composante du personnel producteur national. La cohésion sociale exige des outils de régulation, une pratique courante même dans les pays occidentaux au capital libre.
En effet, à défaut d´une régulation efficiente du marché, on assiste épisodiquement à une instabilité préjudiciable des prix des produits de consommation.
Une triste et récurrente réalité qui marque chaque année la rentrée sociale, le mois de Ramadan et la saison estivale.
Sur un autre registre l´importation tous azimuts pénalise en premier lieu les producteurs locaux à l´image des agriculteurs qui n´ont pas les capacités de stocker et d´écouler leurs produits suivant un circuit bien réglé. Ces imperfections conjuguées peuvent faire effet en déstabilisant le circuit de la distribution.
Pour ce qui est de la représentativité du partenaire social, M.Yousfi fait confiance à l´Ugta «qui reste la première force ouvrière du pays» particulièrement quand on sait que les secteurs qui lui échappent dépendent en grande partie de la Fonction publique.
Côté patronat, Yousfi se targue d´avoir une organisation qui couvre trente-deux wilayas et concède qu´il est prêt à entamer des démarches communes avec les organisations représentatives dans un climat «d´entraide» en vue de réussir ce pacte social qui scellerait une démarche commune à même de permettre à l´Algérie d´entamer son décollage économique en toute sérénité.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha