Prévisions pour le 21 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 38 °C
23
 Laghouat Min 16 °C Max 28 °C
34
 Batna Min 13 °C Max 23 °C
30
 Biskra Min 20 °C Max 33 °C
32
 Tamanrasset Min 20 °C Max 28 °C
30
 Tlemcen Min 16 °C Max 25 °C
32
 Alger Min 18 °C Max 26 °C
30
 Saïda Min 16 °C Max 25 °C
30
 Annaba Min 21 °C Max 27 °C
47
 Mascara Min 15 °C Max 26 °C
30
 Ouargla Min 25 °C Max 33 °C
30
 Oran Min 21 °C Max 25 °C
34
 Illizi Min 22 °C Max 35 °C
32
 Tindouf Min 23 °C Max 34 °C
34
 Khenchela Min 14 °C Max 22 °C
30
 Mila Min 17 °C Max 24 °C
39
 Ghardaïa Min 21 °C Max 30 °C
30
Accueil |Autres | A coeur ouvert |

HAMID HADDADJ, PRÉSIDENT DE LA FAF

«Nous défendrons nos clubs en toutes circonstances»

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Les relations tendues entretenues avec le MJS n’empêche pas la FAF de se donner une image sereine et forte sur le plan international.

Même sous pression, le FAF gère les affaires du football national et veille à la sauvegarde de l´intérêt de nos clubs sur la plan international. Ses activités vont au delà de la compétition nationale. C´est le cas, par exemple, des dossiers des deux clubs algériens engagés en compétition internationale, l´ESS et le MCA, qui font face à des campagnes hostiles de la part des clubs et instances continentales et régionales. Le club sétifien, qualifié à la finale de la Champion´s league arabe, a été la cible d´une campagne féroce aussi calomnieuse que préjudiciable à l´image du club, en particulier, et du football algérien, en général. En effet, le club saoudien d´Al Ahly de Djedah, évincé de la course au titre par les coéquipiers de Bourahli avec art et manière, a mené une offensive médiatique pour contester la victoire sportive du club algérien qui, faut-il le rappeler, a éliminé trois club du royaume wahabite, à savoir Al Itihad de Djedah, El Nasr et puis Al Ahly, soit les fleurons du football saoudien dirigés par les princes qui se livrent une concurrence inégalée pour une question de suprématie. L´ESS a donc frappé fort, laissant dans le désarroi les dirigeants d´El Ahly, forcés de trouver des échappatoires à la déroute pour éviter les foudres du prince. Le club saoudien a donc voulu régler des affaires saoudo-saoudiens sur le dos de l´ESS. Ce qui a mené l´Union arabe du football (Uafa) à mettre sur pied une commission d´enquête alors que l´affaire était du ressort de la commission de discipline. La FAF n´est pas restée les bras croisés en transmettant à l´Uafa, le mardi 24 avril, une vive protestation à l´encontre des auteurs de ces déclarations de dirigeants et joueurs du club saoudien El Ahly de Djeddah, intervenues à l´issue de la rencontre comptant pour les demi-finales.
Déclarations jugées «tendancieuses et sans fondement» par la FAF. Le communiqué rendu public par la FAF et signé par son président, s´est félicité de la mise en place «d´une commission d´enquête par l´Uafa afin de lever toute équivoque sur les conditions d´accueil, de séjour de la délégation saoudienne ainsi que durant et après la rencontre», et a souhaité vivement que «des sanctions soient prises contre les auteurs des déclarations à l´issue de l´étude du dossier par cette commission spécialisée.» La démarche a porté ses fruits, puisque le club d´Al Ahly a été lourdement sanctionné.
En effet, le club saoudien du Ahly a écopé de lourdes sanctions, sur la base des conclusions de l´enquête menée par une commission formée par le président de l´Uafa, et les rapports de l´arbitre et du délégué de la rencontre. Ainsi, le joueur du Ahly, Ahmed Derouiche, a été suspendu de toute participation avec son équipe ou tout autre club à la Ligue des champions pendant une année, à partir du 19 avril. Il devra en outre, s´acquitter d´une amende de 1500 dollars. Ses deux partenaires de club, Khaled Badra et Antonio Kayo Silva, ont écopé de six matches de suspension assortis de 1500 dollars d´amende.
La commission de discipline de l´Uafa a, également, suspendu le dirigeant du Ahly, Khaled Mohamed Bamchous pour une année, à partir du 19 avril 2007, et lui a interdit d´accompagner son équipe ou tout autre club qui participe à la Ligue des champions arabe. Il devra également payer une amende de 1500 dollars.
Quant à l´ESS, elle écope d´une petite amende de 5000 dollars, pour jets de pétards sur le terrain de jeu. Sur un autre volet, plus compliqué cette fois, celui du MCA engagé en compétition africaine, la FAF a eu à se mobiliser pour atténuer les lourdes sanctions prises par la CAF contre un groupe de joueurs du Mouloudia dont Abdouni, Bouacida, Hadjadj et le président de la section, Adnane, pour leur comportement jugés «scandaleux» lors du match aller disputé au Nigeria face au club local du Kwara. Comportement étalé par les images de la télévision nigériane et pris en compte par la commission de discipline de la CAF.
La FAF a intervenu avec tact en soutenant et en accompagnant le recours introduit par la direction actuelle du MCA et en demandant officiellement à la CAF de ne pas transmettre le dossier à la FIFA pour éviter que lesdites sanctions ne soient prononcées à l´échelle locale.
Ce qui mettrait le MCA dans de sales draps en cette fin de championnat. Le président de la FAF nous fera cet aveu: son instance défendra les clubs algériens sur la scène internationale en toutes circonstances et ne lésinera pas sur les moyens pour le faire. C´est d´ailleurs l´une de ses missions.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha