Prévisions pour le 20 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 37 °C
32
 Laghouat Min 17 °C Max 29 °C
30
 Batna Min 12 °C Max 24 °C
30
 Biskra Min 20 °C Max 34 °C
34
 Tamanrasset Min 21 °C Max 30 °C
28
 Tlemcen Min 16 °C Max 25 °C
34
 Alger Min 20 °C Max 25 °C
4
 Saïda Min 15 °C Max 26 °C
30
 Annaba Min 21 °C Max 27 °C
4
 Mascara Min 16 °C Max 25 °C
30
 Ouargla Min 26 °C Max 35 °C
30
 Oran Min 21 °C Max 25 °C
30
 Illizi Min 22 °C Max 34 °C
30
 Tindouf Min 26 °C Max 36 °C
32
 Khenchela Min 13 °C Max 22 °C
47
 Mila Min 17 °C Max 24 °C
4
 Ghardaïa Min 21 °C Max 31 °C
30
Accueil |Autres | A coeur ouvert |

MUSTAPHA BERRAF, PRÉSIDENT DU COMITÉ OLYMPIQUE ALGÉRIEN
CENTRES DE PRÉPARATION

«Du bétail paît à Séraïdi»

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

M.Berraf estime que notre pays manque cruellement d’aires d’entraînement.

Le centre de préparation olympique en altitude de Tikjda est officiellement revenu au ministère de la Jeunesse et des Sports. Le Comité olympique algérien (COA), qui avait hérité d´une partie du complexe hôtelier qui s´y trouve et qui l´avait restaurée, suite aux dégâts et aux actes de destruction (la partie en question avait été entièrement brûlée) commis par les hordes terroristes durant la tragédie nationale, l´a restituée au MJS.
Dans la foulée, il a également remis à ce département le stade d´Assouil, une infrastructure avec une piste de huit couloirs et un terrain gazonné, et le parcours de santé situé non loin de ce stade.
«Nous ne pouvions que procéder de la sorte, car il nous était impossible de continuer à gérer le site du fait des entraves qui nous étaient imposées», dira à ce sujet M.Berraf qui poursuit: «Nous avons donc décidé, après consultation de notre comité exécutif et de notre assemblée générale, de le restituer au ministère.»
Le président du COA n´a pas manqué de s´interroger sur la décision de créer une entreprise publique pour lui remettre le complexe en question.
«Le secteur du tourisme chez nous connaît de profonds bouleversements dictés par la conjoncture mondiale. Au moment où on est en train d´appliquer une politique de privatisation, voilà qu´on crée une entreprise publique pour s´occuper d´un hôtel. Quand je vois cela, je suis obligé de me poser des questions, notamment celle qui consiste à dire si ce manège ne sert pas des intérêts.
Cette décision est d´autant moins compréhensible que le ministre de l´Industrie et de la promotion des investissements s´y opposait. On a fait fi de ses remontrances et on est allé au bout des idées qu´on s´était fixées.
» Et dans un soupir de regret, M.Berraf lancera: «J´espère que ceux qui prendront la suite sauront faire conserver au site l´agrément qu´il a reçu du CIO et de la Fédération internationale d´athlétisme.»
Cette référence à Tikjda fut suggérée par un débat sur les moyens offerts aux sportifs algériens pour se préparer. «Nul ne contestera le fait que l´Etat a fait de gros efforts pour doter le pays de stades et de salles omnisports, mais il s´agit d´infrastructures de compétition. Pour les entraînements des athlètes et des équipes, on n´a presque rien prévu», affirmera M.Berraf.
«Vous trouvez normal qu´au moment où, dans nombre de pays, les sportifs s´entraînent jusqu´à huit heures par jour, chez nous, ils se contentent de séances qui ne dépassent pas les deux heures quotidiennes et très souvent, partagent le terrain avec d´autres sportifs ou équipes? Il n´y a pas de miracle en sport: ou vous travaillez sérieusement et dans le temps ou vous bricolez. Dans ce second cas, vous ne risquez pas d´obtenir de bons résultats.»
Selon le responsable de l´instance olympique il est impératif de lancer un vaste chantier de construction de centres de formation et d´entraînement.
«Il est malheureux, dira-t-il, que le centre de Séraïdi soit livré au bétail qui vient paître sur le site. Tout ce que l´on avait annoncé à propos de la rénovation de ce centre n´a jamais été mis en oeuvre. Il faut qu´il soit restauré en même temps que ceux de Khenchela et de Tlemcen.
L´Algérie ne peut pas se permettre de laisser à l´abandon de telles structures alors que ses sportifs se plaignent du peu de moyens que l´on met à leur disposition pour se préparer.
L´actuel ministre de la Jeunesse et des Sports a pris conscience de la nécessité de prendre en main cette affaire et de redonner vie à ces centres qui ne pourront que servir le sport algérien.
»

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha