Prévisions pour le 22 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 38 °C
23
 Laghouat Min 16 °C Max 28 °C
32
 Batna Min 13 °C Max 23 °C
30
 Biskra Min 20 °C Max 32 °C
34
 Tamanrasset Min 20 °C Max 29 °C
30
 Tlemcen Min 17 °C Max 27 °C
32
 Alger Min 19 °C Max 27 °C
34
 Saïda Min 16 °C Max 28 °C
32
 Annaba Min 22 °C Max 26 °C
4
 Mascara Min 15 °C Max 29 °C
32
 Ouargla Min 24 °C Max 32 °C
30
 Oran Min 20 °C Max 30 °C
34
 Illizi Min 22 °C Max 36 °C
30
 Tindouf Min 24 °C Max 36 °C
34
 Khenchela Min 14 °C Max 22 °C
39
 Mila Min 17 °C Max 27 °C
12
 Ghardaïa Min 20 °C Max 30 °C
34
Accueil |Autres | A coeur ouvert |

MUSTAPHA CHÉRIF

L’homme du juste milieu

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le professeur Mustapha Chérif est natif de la région de Miliana, petit-fils du Muphti de la Zawiya attenante à la Mosquée Sidi Ahmed Benyoucef, haut centre spirituel, qui fut un lieu de refuge des moudjahidine durant la lutte de Libération nationale.
Pétri par l´attachement aux racines, à l´authenticité, et en même assoiffé de savoir et d´ouverture, après des études secondaires, il poursuit sa formation universitaire à Toulouse, puis à Paris, où il obtient trois doctorats, l´un d´Etat en philosophie politique, le deuxième en sociologie sous la direction du professeur Jacques Berque, le troisième en relations internationales. De retour au pays, il effectue son Service national, puis exerce comme professeur à l´université d´Alger à l´Institut des sciences de l´information et de la communication, dont il assurera la présidence du conseil scientifique.
Après les événements du 5 Octobre 1988, pour répondre aux besoins des jeunes, il fonde l´Université de la formation continue, dont il sera le premier recteur. Il publie son premier ouvrage en 1989 intitulé Culture et politique au Maghreb. Son souci intellectuel est de s´engager pour traduire le concept de «juste milieu»; authenticité et modernité, origine et devenir, sont ses maîtres mots.
En juillet 1990, il est appelé au poste de ministre de l´Enseignement supérieur, qui lui permet de commencer une sorte de révolution scientifique et culturelle par une pratique continue du dialogue et la promotion du corps enseignant pour tenter de hisser les élites au haut de la pyramide. Après ce passage, il est désigné en 1994 comme ambassadeur au Caire et délégué permanent auprès de la Ligue des Etats arabes. Durant sept ans, il assumera cette importante fonction en mettant l´accent sur la communication. Ce qui a permis de contribuer à desserrer l´étau dans lequel on voulait enfermer notre pays à l´époque. Depuis son retour, Mustapha Chérif, en tant que penseur, travaille sans relâche dans le domaine qui est le sien, dont il est devenu un expert international et un artisan: le dialogue des civilisations, des cultures et des religions.
A son initiative, il a été reçu au Vatican, par l´actuel pape en novembre 2006, pour présenter le vrai visage de l´Islam et expliquer la juste cause des peuples opposés à tous les extrémismes et à la propagande du choc des civilisations. Il ne cesse d´être sollicité à travers le monde pour donner des conférences et participer aux débats.
Il a publié entre-temps sept ouvrages sur ces questions, dont le dernier «Islam-Occident, rencontre avec Jacques Derrida» vient d´être traduit et édité en plusieurs langues, y compris en japonais et en anglais (américain).
Mustapha Chérif se veut à la fois un intellectuel engagé et un penseur soucieux d´amitié et de coexistence entre les peuples et les cultures. Sa pensée incite au discernement et à l´ouverture.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha