Prévisions pour le 22 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 38 °C
30
 Laghouat Min 16 °C Max 28 °C
32
 Batna Min 14 °C Max 23 °C
28
 Biskra Min 20 °C Max 32 °C
34
 Tamanrasset Min 20 °C Max 29 °C
30
 Tlemcen Min 17 °C Max 27 °C
32
 Alger Min 19 °C Max 27 °C
34
 Saïda Min 16 °C Max 28 °C
32
 Annaba Min 22 °C Max 26 °C
4
 Mascara Min 15 °C Max 29 °C
32
 Ouargla Min 24 °C Max 32 °C
30
 Oran Min 20 °C Max 30 °C
34
 Illizi Min 22 °C Max 36 °C
30
 Tindouf Min 24 °C Max 36 °C
34
 Khenchela Min 14 °C Max 22 °C
39
 Mila Min 17 °C Max 27 °C
12
 Ghardaïa Min 20 °C Max 30 °C
34

A coeur ouvert

Accueil |Autres | A coeur ouvert

MOHAMED EL KORSO PRÉSIDENT DE LA FONDATION 8-MAI 45

«Il faut libérer l’histoire»

25-05-2005 - Achira MAMMERI

Enseignant à l’institut d’histoire à l’université de Bouzaréah, le professeur Mohamed El Korso est présenté comme étant le digne successeur de Bachir Boumaza à la tête de la fondation du 8 Mai 1945.
Ses travaux de recherche sur le mouvement national font de lui l’un des historiens les plus en vue. ... Lire

SERRAÏ
CAMPAGNE POUR L’AMNISTIE GÉNÉRALE

Les yeux ouverts vers l’avenir

16-03-2005 - Ahmed BEN ALAM

Les idées les plus simples commencent comme ça. ... Lire

SERRAÏ
CAMPAGNE POUR L’AMNISTIE GÉNÉRALE

Ben Bella invite Mandela à Alger

16-03-2005 - Nadira BEL

C’est l’expérience sud-africaine qui a été finalement retenue comme modèle à suivre. ... Lire

RETRAIT DES FORCES SYRIENNES DU LIBAN

«C’est une question de souveraineté entre les deux pays»

07-03-2005 - Brahim TAKHEROUBT

«L’opposition minoritaire fait le jeu des Américains et des Israéliens.» ... Lire

DOCTEUR AISSA DEROUICHE, AMBASSADEUR DE SYRIE

Ligue arabe
«Ce que Damas attend du Sommet d’Alger»

07-03-2005 - Mohamed ABDOUN

Homme de culture, qui a eu à occuper de hauts postes, dont celui de ministre du Pétrole sous feu Hafedh El-Assad, l’ambassadeur de Syrie à Alger, Aïssa Derouiche, était hier l’invité de notre rédaction dans le cadre de notre rubrique «A coeur ouvert avec L’Expression». La rencontre, intervenue au lendemain du discours historique du président syrien, et à la veille du sommet de la Ligue arabe, prévu à Alger les 22 et 23 mars courant, a été l’occasion de faire le point de la situation, d’expliquer les positions et la démarche de Damas, mais aussi ce que ce pays, qui a beaucoup donné pour les autres, attend désormais de ses «frères» afin de ne pas subir le même sort que celui de l’Irak. Un passionnant débat dans lequel le complot sioniste dans la région est mis à nu, de même que la bonne volonté de la Syrie d’agir conformément à la légalité internationale, mais aussi de se conformer aux us et pratiques démocratiques, mais à son rythme et selon ses propres spécificités. ... Lire

TAYEB BENOUIS, P-DG D’AIR ALGÉRIE

Réajustements des tarifs d’air algérie
La vérité par les chiffres

01-03-2005 - Mohamed ABDOUN

Sûr de son fait, un tantinet irrité par les attaques dont la compagnie a fait l’objet, il tente d’expliquer ici les grandes lignes de son projet de redressement de la compagnie, mais aussi les raisons qui l’ont poussé, depuis 1999, à entamer un plan mesuré et réfléchi, cautionné par les pouvoirs publics, de rattrapage (et non pas de hausse, tient-il à marteler à maintes reprises), des tarifs que pratique la compagnie aérienne battant pavillon algérien. L’intérêt du citoyen, de l’entreprise et du pays demeure, dans toute cette démarche, placé au-dessus de toute autre considération. ... Lire

ALLIANCE PRESIDENTIELLE

«Nous avons tenu un sommet le 16 juillet dernier»

16-12-2004 - Mohamed ABDOUN

Des divergences assez importantes sont apparues entre Bouguerra Soltani, Abdelaziz Belkhadem et Ahmed Ouyahia. ... Lire

BOUGUERRA SOLTANI, PRÉSIDENT DU MSP

«L’amnistie est inéluctable»

16-12-2004 - Smaïl ROUHA

A la tête du MSP depuis le décès de cheikh Nahnah, Bouguerra Soltani a su garder «l’étoffe» de ce parti, «responsable», «professionnel» et d’envergure. Invité de notre journal, dans le cadre de notre rubrique «A coeur ouvert avec L’Expression», le président de ce parti est revenu en détail sur les grands sujets du moment. Nous apprenons ainsi, en exclusivité, que l’Alliance présidentielle a tenu un autre sommet, en date du 16 juillet, sans que personne n’en ait entendu parler. Refusant toutefois d’entendre parler d’échec, ni d’alliance conjoncturelle, Bouguerra n’en admet pas moins que des divergences profondes sont apparues, ce qui peut expliquer que ce sommet n’a pas été sanctionné par un communiqué, maintenu carrément au secret. De même, Bouguerra Soltani, qui continue d’apporter son soutien inconditionnel au programme du président, dont l’étoffe, selon lui, lui permettrait de devenir le futur secrétaire général de l’ONU, se montre prêt à retirer sa demande de levée de l’état d’urgence pour peu que l’amnistie globale implique le retour définitif de la paix et, partant, l’instauration de toutes les libertés collectives et individuelles, ce qui rendrait caduc le maintien de l’état d’urgence.
Ce fin politicien, par ailleurs observateur averti de la scène politique, aborde également le sujet évoqué par Bouteflika concernant la recomposition de la scène politique. Pour lui, il faudrait quitter l’amateurisme pour passer à la professionnalisation afin que la décantation finale puisse permettre la mise en place de cinq grands courants. Pour ce qui est de la révision de la Constitution, que le MSP soutient et appelle de ses voeux, le tiers-monde que nous sommes implique que nous passions à un régime présidentiel.
Rien de plus. ... Lire

L’AMNISTIE GÉNÉRALE

«Une autre chance pour se réconcilier»

11-12-2004 - Zahir MEHDAOUI

«Il faut apprendre à pardonner», telle est la vision de cheikh Bouamrane, président du Haut Conseil islamique (HCI), en ce qui concerne «l´amnistie générale».L´appel lancé ... Lire

CHEIKH BOUAMRANE, PRÉSIDENT DU HAUT CONSEIL ISLAMIQUE

«L’islam n’est pas synonyme de terrorisme»

11-12-2004 - Mohamed ABDOUN

Doté d’une érudition pour le moins remarquable, le président du HCI (Haut Conseil islamique), Cheikh Bouamrane, rend tout débat passionnant, enrichissant et clair. Mieux, ce philosophe de formation, doté d’un doctorat d’Etat dans la filière obtenu à la Sorbonne, qui maîtrise parfaitement la logique, rend abordables et solubles les problèmes les plus inaccessibles qui soient. Engagé dans d’épiques combats visant à donner figure humaine à notre islam, ne refusant jamais les débats tant qu’ils ne sont pas stériles, ni basés sur la mauvaise foi, il «dépoussière» patiemment, presque passionnément dirait-on, des pans entiers de notre histoire ainsi que celle de l’islam pour prouver à tous que le choc des civilisations n’est qu’une hérésie n’ayant guère droit de cité chez les adeptes des religions monothéistes. Mais que le chemin est long entre l’acceptation de l’autre et la compréhension de ses appréhensions basées le plus souvent sur des incompréhensions ou des idées fausses à la peau dure. «Dure?». Pas tant que cela si l’on en croit le travail de fourmi qu’effectue le HCI avec abnégation. Cheikh Bouamrane, qui ne sait pas si c’est notre génération qui en profitera ou bien la suivante, ne se montre pas moins convaincu du triomphe de la tolérance sur toutes les autres considérations. Contraint, la mort dans l’âme, Hadj Bouamrane rappelle que le terrorisme est le produit de la «culture» occidentale. ... Lire

firstback 21222324252627282930nextlasttotal:301 | Affiché:241 - 250