Prévisions pour le 27 Septembre 2018

 Adrar Min 25 °C Max 31 °C
23
 Laghouat Min 17 °C Max 24 °C
30
 Batna Min 10 °C Max 21 °C
30
 Biskra Min 17 °C Max 30 °C
34
 Tamanrasset Min 20 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 12 °C Max 24 °C
47
 Alger Min 19 °C Max 25 °C
32
 Saïda Min 15 °C Max 25 °C
30
 Annaba Min 18 °C Max 23 °C
30
 Mascara Min 15 °C Max 27 °C
30
 Ouargla Min 20 °C Max 27 °C
30
 Oran Min 21 °C Max 26 °C
34
 Illizi Min 21 °C Max 31 °C
30
 Tindouf Min 23 °C Max 32 °C
34
 Khenchela Min 8 °C Max 20 °C
30
 Mila Min 12 °C Max 24 °C
34
 Ghardaïa Min 18 °C Max 23 °C
34
Accueil |Autres | Automobile |

19E SALON DE L'AUTOMOBILE D'ALGER : LICENCES D'IMPORTATION DE VÉHICULES

Les concessionnaires pourront souffler le 4 avril

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Les concessionnaires pourront souffler le 4 avril

La situation semble en phase de déblocage pour les licences d'importation des véhicules neufs en Algérie. Ces quotas pourraient être attribués à partir du 4 avril. Selon une source, une réunion regroupant les différents ministères, entre autres, celui du Commerce, de l'Industrie et celui des Mines, a eu lieu dimanche dernier. Celle-ci a débattu du problème récurrent du blocage des importations de véhicules, de la situation du marché de l'automobile en Algérie en ces temps de crise aiguë et d'absence de visibilité et du système des quotas pour les véhicules neufs, annoncé depuis plusieurs mois, mais qui n'a pas encore vu le jour. Au cours de cette réunion, il a été décidé, selon notre source, l'annonce effective du système pour chaque concessionnaire afin d'atténuer la pression sur les multiples intervenants sur le marché de l'automobile en Algérie. Rappelons que le quota des importations des véhicules sera attribué au concessionnaire «en fonction de ce que représentait, en pourcentage, la part qu'il avait l'habitude d'importer par rapport aux importations globales annuelles des véhicules», selon un responsable au ministère du Commerce, cité par l'APS. «Nous prendrons en considération le courant d'échanges traditionnels du concessionnaire, c'est-à-dire que nous allons répartir les quotas sur la base de la part de marché de chaque concessionnaire sur les trois dernières années. C'est un système qui sauvegardera un peu les quotas de chaque concessionnaire», explique l'un des membres du Comité permanent chargé des délivrances de ces licences. «Si un concessionnaire avait l'habitude d'importer 20% des importations globales des véhicules, il aura 20% du contingent global», ajoute-t-il.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha