Prévisions pour le 20 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 37 °C
32
 Laghouat Min 17 °C Max 29 °C
30
 Batna Min 12 °C Max 24 °C
30
 Biskra Min 20 °C Max 34 °C
34
 Tamanrasset Min 21 °C Max 30 °C
28
 Tlemcen Min 16 °C Max 25 °C
34
 Alger Min 20 °C Max 25 °C
4
 Saïda Min 15 °C Max 26 °C
30
 Annaba Min 21 °C Max 27 °C
4
 Mascara Min 16 °C Max 25 °C
30
 Ouargla Min 26 °C Max 35 °C
30
 Oran Min 21 °C Max 25 °C
30
 Illizi Min 22 °C Max 34 °C
30
 Tindouf Min 26 °C Max 36 °C
32
 Khenchela Min 13 °C Max 22 °C
47
 Mila Min 17 °C Max 24 °C
4
 Ghardaïa Min 21 °C Max 31 °C
30
Accueil |Autres | Automobile |

CLÔTURE DE LA 19E ÉDITION DU SIAA

"Circulez, il n'y a rien à voir"

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

«A quelque chose malheur est bon», notent les observateurs qui estiment que ce retournement de situation est néanmoins accompagné par une politique agressive d'encouragement de l'investissement dans le secteur automobile.

La 19e édition du Salon international de l'automobile d'Alger aura pris fin hier, à la Safex (Société algérienne des foires et exportations). De l'avis de tous, cette énième version du Siaa aura été à l'image du marché automobile national, c'est-à-dire morose et sans éclat.
La majorité des concessionnaires s'est contenté d'exposer leurs modèles sans réelle conviction et sans intention de vendre. En effet, les produits étaient, dans la majorité des cas, exposés au public sans pancarte de prix, et seule une fiche technique laconique renseignait les plus curieux sur les caractéristiques techniques du véhicule. En somme, la quasi-totalité des concessionnaires qui a participé à cet événement n'aura pas eu de velléités de vente et ne visait aucunement à renflouer ses chiffres de ventes annuels, sachant que dans de nombreuses précédentes éditions du Siaa, elle pouvait, rien qu'à la faveur de ce rendez-vous des quatre roues, écouler la majeure partie de ses stocks. «Autres temps, autres moeurs», diront les observateurs qui signalent que cette manifestation économique et commerciale aura déçu du fait du concours de nombreux facteurs intrinsèques comme l'indisponibilité des véhicules à vendre, engendrée par le blocage des importations. Dès l'entame de ce rendez-vous abrité par la Safex (Société algérienne des foires et exportations) les concessionnaires réunis au sein de leur association, l'AC2A, n'ont pas manqué de signaler ce fait lourdement pénalisant. Ils ont, à maintes reprises, tiré la sonnette d'alarme sur la situation inconfortable qu'ils vivent. D'aucuns ont relevé que leur participation à la 19e édition du Salon international de l'automobile aura été «symbolique», se limitant à la simple exposition des véhicules dans le but de préserver leur notoriété. Faute de quotas clairement définis pour chaque enseigne, les patrons de concessions nagent encore dans le flou total et n'ont donc aucune visibilité à l'issue de ce 19e Siaa. L'affluence des «grands jours» n'aura pas été le propre de cette édition. Les amateurs de nouveautés sont restés sur leur faim, car de nombreuses nouveautés censées être révélées à Alger, ont été escamotées faute d'approbation de dossiers techniques (ADT). Aussi, qualifie-t-on la version 2016 du salon automobile d'Alger d'édition à oublier. «A quelque chose malheur est bon», notent néanmoins les plus avertis qui estiment que ce retournement de situation est cependant accompagné par une politique agressive d'encouragement de l'investissement dans le secteur automobile. Une politique à laquelle adhèrent les responsables de groupes automobiles les plus en vue en Algérie, à l'instar de Mourad Oulmi P-DG de Sovac, ou Hasnaoui, Vice-Président de Nissan Algérie ou encore Mohamed Baïri, premier responsable d'Ival. Faut-il signaler au passage, que les plus courageux d'entre les concessionnaires ont pu présenter quelques inédits à l'occasion de ce 19e Siaa à l'image de Sovac ou de Nissan sinon Cima Motors qui ont eu le privilège d'être encouragés par les constructeurs en guise de reconnaissance à leurs succès et à leurs efforts déployés sur le marché automobile algérien. Rappelons que plus de 80 demandes ont été déposées durant l'opération de remise des dossiers pour bénéficier des contingents quantitatifs à l'importation des véhicules fixés à 152.000 unités pour l'année 2016, a récemment indiqué le président du secrétariat du Comité interministériel chargé des délivrances des licences d'importation etd'exportation Saïd Djellab. «Nous avons reçu plus de 80 demandes. Mais ce ne sont pas tous les opérateurs qui répondent aux critères exigés par la réglementation», a déclaré Djellab en marge des débats du Forum des chefs d'entreprise (FCE). La décantation se profile à l'horizon.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha