Prévisions pour le 24 Septembre 2018

 Adrar Min 24 °C Max 35 °C
30
 Laghouat Min 17 °C Max 30 °C
32
 Batna Min 13 °C Max 26 °C
32
 Biskra Min 21 °C Max 34 °C
32
 Tamanrasset Min 21 °C Max 31 °C
23
 Tlemcen Min 20 °C Max 28 °C
32
 Alger Min 20 °C Max 27 °C
32
 Saïda Min 19 °C Max 31 °C
32
 Annaba Min 21 °C Max 28 °C
34
 Mascara Min 18 °C Max 31 °C
32
 Ouargla Min 21 °C Max 33 °C
34
 Oran Min 22 °C Max 27 °C
32
 Illizi Min 22 °C Max 35 °C
30
 Tindouf Min 23 °C Max 33 °C
47
 Khenchela Min 13 °C Max 25 °C
32
 Mila Min 15 °C Max 27 °C
34
 Ghardaïa Min 20 °C Max 30 °C
34
Accueil |Autres | Automobile |

MONTAGE AUTOMOBILE EN ALGÉRIE

Le Groupe Toyota s'y met

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
M. Hassaim a reçu la délégation japonaiseM. Hassaim a reçu la délégation japonaise

Une délégation japonaise de haut niveau de Hino Motors Ltd a, en effet, été accueillie récemment en Algérie.

Dans le contexte actuel prôné par le gouvernement algérien sur la diversification de l'économie locale, le groupe Toyota Algérie annonce s'inscrire dans cette vision et fait part d'une série de projets d'investissements dans le secteur automobile. Une délégation japonaise de haut niveau de Hino Motors Ltd a, en effet, été accueillie récemment en Algérie; la mission nippone avait pour objectif d'examiner la possibilité de lancer d'ici la fin 2016 une ligne de montage SKD (Semi Knocked Down). Pour cela, un accord de principe a été conclu avec HINO Motors LTD pour amorcer ce projet, précise-t-on.
L'on ajoute que Toyota Algérie envisage d'atteindre une capacité de production allant jusqu'à 2000 camions/ an, grâce à une forte collaboration avec Hino.
Le camion de léger tonnage, le Hino série 300, fera partie de la gamme de cette nouvelle usine d'assemblage. Comme second projet, l'on évoque une usine de fabrication de plaquettes de frein et de mâchoires de frein.
Les investissements du Groupe Toyota Algérie ne se limitent pas à ce seul projet. Un second investissement viendra compléter la gamme industrielle du groupe à la fin de l'année, puisqu'il est prévu le lancement d'une unité de production de plaquettes de frein et de mâchoires de frein, avec une capacité à moyen terme de 200.000 unités et de 100.000 unités respectivement, est-il précisé. Cette seconde usine constituera à coup sûr la pierre angulaire de l'établissement d'un tissu de sous-traitance pour les pièces de l'industrie automobile algérienne. L'on ajoute que Toyota Algérie explore la possibilité d'un projet de montage de véhicules Toyota. Toyota Algérie est en discussion avec Toyota Motor Corporation, numéro un mondial de l'industrie automobile au sujet d'un projet de montage SKD. Pour mieux répondre aux besoins des clients algériens avec des produits de réputation mondiale et de surcroît de très haute qualité, Toyota Algérie et Toyota Motor Corporation mèneront, sous divers angles, une étude sur le marché automobile algérien afin de définir les modèles qui pourraient être localement assemblés. Sur ce point, M. Noureddine Hassaim, Directeur général de Toyota Algérie, indique qu' «avec le soutien de nos fabricants internationaux, l'objectif est d'apporter à notre pays toutes les ressources nécessaires pour mettre en place une économie plus productive. Nos investissements seront orientés dans cette direction et nous les voulons transversaux pour enrichir le réseau industriel dans le secteur automobile. En outre, cela nous permettra également de créer davantage d'emplois directs et indirects et de générer un transfert tangible de technologie et de savoir-faire vers notre pays».
Dans le même ordre d'idées, M.N.Hassaim souligne aussi l'importance pour le Groupe du développement économique en faveur duquel Toyota Algérie a constamment marqué son intérêt et n'a cessé d'y apporter sa contribution depuis sa création en 1993. Fort de ce constat, le lancement, en 2004, du Centre de formation technique, le premier de ce genre dans le secteur automobile, continue toujours à former de nombreux techniciens algériens. Dans la foulée et dans cette même dynamique, un centre de formation au management a vu le jour, spécialisé dans l'enseignement du «Toyota Way», culture propre au groupe et mondialement réputée. Il convient de mentionner également que Toyota Algérie a, depuis 2001, considérablement investi dans un réseau de distribution, constitué de six succursales et emploie actuellement pas moins de 700 personnes, procurant ainsi 3500 emplois indirects par l'intermédiaire de ses 45 agents agréés.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha