Prévisions pour le 19 Novembre 2018

 Adrar Min 15 °C Max 22 °C
26
 Laghouat Min 9 °C Max 17 °C
26
 Batna Min 6 °C Max 13 °C
39
 Biskra Min 11 °C Max 17 °C
28
 Tamanrasset Min 13 °C Max 25 °C
28
 Tlemcen Min 7 °C Max 12 °C
11
 Alger Min 13 °C Max 19 °C
39
 Saïda Min 6 °C Max 13 °C
12
 Annaba Min 11 °C Max 21 °C
30
 Mascara Min 8 °C Max 15 °C
12
 Ouargla Min 11 °C Max 23 °C
28
 Oran Min 11 °C Max 18 °C
11
 Illizi Min 14 °C Max 28 °C
28
 Tindouf Min 12 °C Max 19 °C
30
 Khenchela Min 5 °C Max 13 °C
28
 Mila Min 10 °C Max 19 °C
30
 Ghardaïa Min 11 °C Max 18 °C
26
Accueil |Autres | Contributions |

LA PAIX AU MOYEN-ORIENT EST RÉALISABLE

"La signification de l'Opération Rameau d'Olivier"

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

J'ai été heureux de voir que de nombreux alliés de l'Otan ont pris leurs distances par rapport à cette politique américaine, qui va à l'encontre des valeurs de notre alliance.

L'image lugubre prévalant au Moyen-Orient ne doit pas masquer le fait que la paix est réalisable. Le principe de base d'une telle paix doit être de préserver l'intégrité territoriale des Etats. Cela signifie contrer toutes les forces qui existent uniquement pour poursuivre leur dystopie au détriment des autres et avec l'aide d'étrangers, y compris les terroristes de Daesh et du PKK/YPG. Leur vision d'un bain de sang sans fin doit être contrée et vaincue.
Daesh a été largement vaincu militairement, mais ce n'est pas seulement parce que des groupes entraînés et armés par les États-Unis leur avaient infligé un coup fatal. Ils ont été vaincus en raison du travail dévoué de l'armée irakienne et d'une coalition mondiale opérant depuis la Turquie. Les faiblesses de Daesh ont été le plus clairement exposées après que la Turquie est devenue la seule armée de l'Otan à s'engager directement et à l'écraser sans surprise - à Jarablus, dans le nord de la Syrie. Un regroupement potentiel de Daesh est maintenant empêché par le travail dévoué d'une coalition mondiale incluant la Turquie qui maintient la plus grande liste de combattants terroristes étrangers et dirige la plus grande opération de sécurité civile anti-Daesh du monde.
L'appel de l'idéologie de Daesh, d'Al-Qaïda et d'autres affiliées ne disparaîtra pas facilement. Des actes terroristes dans nos rues ont été perpétrés avant Daesh et se poursuivraient indépendamment de ses opérations armées au Moyen-Orient. La lutte contre le terrorisme doit continuer avec vigueur, mais en mettant davantage l'accent sur la collecte de renseignements opportuns en temps, les mesures financières et les mesures anti-recrutement et de radicalisation.
Un point de discorde avec les États-Unis est sa politique consistant à armer le PKK et les YPG pour qu'ils agissent comme des fantassins, même s'ils ont des antécédents de terrorisme. C'est une politique légalement et moralement discutable, qui a été préparée par l'administration Obama dans ses derniers jours et s'est glissée dans l'administration Trump. Les États-Unis ont fait le jeu de tous leurs détracteurs et critiques en décidant de former une alliance avec des terroristes malgré leurs propres valeurs et leur alliance de 66 ans avec la Turquie, qui constitue une des cibles principales de leurs alliés terroristes.
J'ai été heureux de voir que de nombreux alliés de l'Otan ont pris leurs distances par rapport à cette politique américaine, qui va à l'encontre des valeurs de notre alliance. Cela va également à l'encontre de nos intérêts communs dans la région et au-delà. J'espère que mon homologue désigné, le prochain Secrétaire d'État, Mike Pompeo, et le Conseiller pour la Sécurité nationale, John Bolton, verront qu'il est prioritaire de corriger le cours.
L'Irak, la Syrie, le Yémen, la Libye et d'autres pays du Moyen-Orient subissent des pressions destructrices de la part de forces transnationales qui menacent leur survie. Leurs difficultés fournissent à leur tour une excuse et une opportunité pour toutes sortes d'interventions de toutes sortes de pays et d'acteurs non étatiques. Le résultat n'est pas seulement un bain de sang, mais une migration massive et une pression terroriste contre la Turquie et le reste de l'Europe qui est à sa porte. Leur chaos agit également comme un incubateur de haines et de menaces contre les États-Unis. Les États-nations résilients doivent former la base de tout ordre et de toute stabilité au Moyen-Orient. La vision de Bachar al Assad finira par perdre, mais une Syrie unie doit finalement gagner la longue guerre.
L'Opération Rameau d'Olivier, qui a impliqué une incursion militaire en Syrie, est avant tout un acte de légitime défense contre une accumulation de terroristes qui se sont déjà montrés agressifs contre nos centres de population. En tant qu'hôte de trois millions et demi de Syriens, la Turquie a également l'intention avec l'Opération Rameau d'Olivier de franchir les obstacles à la paix en Syrie posée par les opposants à l'avenir unitaire du pays. Les campements terroristes massifs PKK et YPG à travers nos frontières ont servi un double but. L'un était d'ouvrir un front supplémentaire pour les opérations terroristes du PKK, en plus de celui du nord de l'Irak et de les unir pour former une ceinture terroriste continue. Les armes et l'infrastructure militaire que nous avons saisies à Afrin prouvent de manière décisive cette évaluation. Le deuxième but des campements des terroristes était de former des têtes de plage territoriales pour que leur propre Etat soit construit sur les carcasses de la Syrie et de l'Irak dans les zones évacuées par Daesh. L'Opération Rameau d'Olivier arrête la descente dans une guerre plus large et un terrorisme montant qui engloutiraient l'Europe et les États-Unis. Au lieu de cela, elle ouvre une artère vers la Paix.
Je sais qu'à l'ère de la post-vérité, il y a une vaste campagne pour projeter des ombres sur l'Opération Rameau d'Olivier. Pas un jour ne passe sans que nous ne rencontrions des calomnies.
La vérité est que nous avons pris grand soin d'éviter les pertes civiles et que cela est devenu l'une des opérations les plus réussies que le monde ait jamais vues à ce propos.
Il a été allégué que notre opération entrave la lutte contre Daech parce que les terroristes des YPG sont maintenant concentrés sur la résistance aux avances de l'armée turque. Je pense que ce choix des YPG démontre la folie de toute stratégie qui impliquait de s'appuyer sur le groupe en premier lieu. Mais, soyez assurés que la Turquie ne permettra pas à Daech de se regrouper d'une manière ou d'une autre et travaillera avec les États amis à cet effet.
Nous devrions également résister à tout encadrement qui décrit l'Opération Rameau d'Olivier comme un combat des Kurdes contre les Turcs. Il devrait être évident que les terroristes du PKK et des YPG ne représentent pas les Kurdes. Les YPG ont expulsé quelque 400.000 Kurdes du territoire qu'ils ont saisi en Syrie. La Turquie veut que tous les Kurdes vivent dans la paix et la prospérité dans tous les pays qu'ils chevauchent. Le micro-nationalisme et le terrorisme du PKK desservent tout le monde, y compris les Kurdes.
Un point tout aussi important est de trouver un moyen de mettre le Moyen-Orient sur la voie du développement. Au coeur de cette vision, il faut un Irak pacifique, stable et prospère, prospérant sous son ordre constitutionnel actuel. En février, la communauté internationale a entamé le pas lors d'une conférence des donateurs au Koweït, en promettant 30 milliards de dollars à l'Irak, dont un sixième a été fourni par la Turquie à elle seule. Mais l'Irak a besoin de beaucoup plus d'aide. J'appelle tous mes homologues en reconnaissance des avantages d'un Irak sain et amical, à aider à financer un important effort de reconstruction. Ce ne serait pas moins utile pour construire la paix que le plan Marshall pour l'Europe.
Le Moyen-Orient doit être protégé de la menace du sectarisme, des sphères d'influence, des impérialismes renaissants, des querelles familiales royales et de l'extrémisme de toutes sortes, religieux et autres. Les États et les peuples de la région - et ceux qui en sont touchés - ont assez souffert. Une feuille de route vers un avenir aussi prometteur pourrait déja voir le jour, avec le leadership résolu de la Turquie. J'espère que les États-Unis choisissent de saisir l'occasion et de soutenir cette vision de la paix.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha