Accueil |Autres | De Quoi j’me Mêle |

Une solution palliative pour le tramway

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le service minimum que la Setram a mis en place peine à satisfaire la clientèle. D'abord, parce que l'horaire de circulation des tramways entre les stations Ruisseau et Mimouni se limite à 19 h et non à 20 h 30 comme indiqué sur les tableaux électroniques ou 21 heures 30 par la Setram qui affirme une reprise normale aujourd'hui même! Or, la cadence est toujours d'un train toutes les demi-heures, voire plus, avec pour conséquence un encombrement manifeste au niveau des arrêts les plus fréquentés comme la Glacière et Caroubier. Autre aléa, les conducteurs venus d'Oran et de Constantine, afin de suppléer la défaillance des grévistes, ont des problèmes d'adaptation aux spécificités de la ligne, notamment au niveau de la rue de Tripoli, avec pour conséquence une allure qui double le temps du trajet. Pour les étudiants et les travailleurs, la galère continue.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha