Accueil |Autres | De Quoi j’me Mêle |

La modestie et la clairvoyance de Messahel

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Aux journalistes qui ne cessent de scruter l'impact et les succès de la tournée dans les pays arabes, entamée le 31 juillet dernier, le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, préfère, quant à lui, parler de «valeur de la diplomatie algérienne», sous la conduite éclairée du président Abdelaziz Bouteflika qui, par son aura, connue et reconnue, entendait apporter sa plus-value, en ordonnant au ministre d'effectuer cette tournée herculéenne.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha