Accueil |Autres | De Quoi j’me Mêle |

Le gaz de schiste à défaut de subventions

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Une officine politique, en lien avec des relais dans certaines capitales étrangères, a été désarçonnée par la reconduite des subventions dans la loi de finances 2017. Des sources sûres ont affirmé à L'Expression que des tracts avaient été préparés pour une large diffusion auprès du public algérien, annonçant d'importantes hausses de prix et appelant les citoyens à des manifestations de rue pour bloquer ladite loi. La hausse des transferts sociaux a tout remis en cause, dit-on. Les animateurs de ce cercle s'intéressent désormais au gaz de schiste. Les lettres, les invitations et même l'argent commencent déjà à changer de main.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha