Accueil |Autres | De Quoi j’me Mêle |

Les joyaux du tourisme national seront privatisés

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Après quelques dinars de plus pour le litre d'essence et quelques autres dinars pour le transport public, l'année 2018 pourrait réserver d'autres surprises aux travailleurs algériens. Ceux du secteur du tourisme public sont concernés par la privatisation des établissements dans lesquels ils sont employés. On parle en effet et avec insistance, d'une longue liste d'hôtels publics dont le gouvernement entend ouvrir le capital au privé national. On parle de quelque 66 hôtels et 17 entreprises de tourisme qui passeront de publics à semi-publics. De véritables «joyaux» sont concernés par l'opération. L'hôtel El Djazaïr, le Mazafran, et El Manar, le complexe des Andalouses, figurent sur la liste des pouvoirs publics. Le but affiché de l'opération est d'en améliorer la gestion. Mais ces privatisations partielles apporteront certainement quelques milliards de dinars à l'Etat.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha