Prévisions pour le 18 Decembre 2018

 Adrar Min 9 °C Max 23 °C
34
 Laghouat Min 2 °C Max 15 °C
32
 Batna Min 0 °C Max 13 °C
32
 Biskra Min 5 °C Max 17 °C
32
 Tamanrasset Min 8 °C Max 20 °C
23
 Tlemcen Min 7 °C Max 17 °C
32
 Alger Min 1 °C Max 18 °C
32
 Saïda Min 4 °C Max 17 °C
32
 Annaba Min 8 °C Max 16 °C
30
 Mascara Min 4 °C Max 22 °C
32
 Ouargla Min 6 °C Max 17 °C
32
 Oran Min 6 °C Max 19 °C
32
 Illizi Min 5 °C Max 21 °C
32
 Tindouf Min 6 °C Max 19 °C
32
 Khenchela Min 0 °C Max 14 °C
32
 Mila Min 2 °C Max 17 °C
30
 Ghardaïa Min 6 °C Max 15 °C
32
Accueil |Autres | De Quoi j’me Mêle |

Le rap français s'algérianise

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Un rapide coup d'oeil à la bibliothèque iTunes de n'importe quel auditeur de rap français, confirme qu'elle est obligatoirement composée d'une part conséquente de rappeurs d'origine algérienne. Qu'ils soient fiers de leurs origines (comme tout Algérien qui se respecte), amusés par le caractère ou les attitudes de leurs compatriotes, ou concernés par les drames de la guerre d'Algérie, les rappeurs franco-algériens ont, en effet, tissé une relation toute particulière avec la France. De Rimk à Fianso, en passant par Lacrim, PNL, Djadja & Dinaz, Sinik, Médine, LIM, Naps et même Big Flo et Oli (leur mère est d'origine algérienne), c'est un retour sur tout ce que l'Algérie représente pour le rap français. L'une des grandes caractéristiques des rappeurs franco-algériens est la fierté exacerbée de leurs origines, et ce nationalisme naturel qui semble inscrit dans leurs ADN. Une réalité rappelée par Hooss en lançant un: «J'suis né algérien, mach'Allah les vrais hommes» ou Fianso dans l'excellent DZ Mafia, extrait du projet #JesuispasséchezSo, en lançant un «je dors dans mon drapeau» qui aura forcément fait sourire tout membre de la communauté algérienne de France.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha