Accueil |Autres | De Quoi j’me Mêle |

Sonatrach: les passe-droits?

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

C'est un investisseur complètement désemparé qui s'est présenté hier au siège de L'Expression pour faire état de ses déboires avec les services du ministère de l'Energie sis à Ghermoul, à Alger. Après avoir obtenu son agrément dûment signé du wali de Batna pour investir dans le domaine des lubrifiants et des huiles, Benaldjia Hamida a déposé un dossier portant le No 132 du 12/03/2017. S'étant présenté à plusieurs reprises pour se renseigner sur son évolution, il s'est vu infliger une fin de non-recevoir.
Après 4 mois de réclamations on lui a signifié que son dossier s'était égaré. C'est pratiquement dépité et complètement découragé qu'il s'en est remis au journal pour dénoncer des pratiques bureaucratiques qui semblent avoir la peau dure. Un réflexe qui prive la wilaya de Batna d'un investissement porteur de création d'emplois dans une conjoncture économique difficile que traverse le pays, nous a t-il confié. Une occasion ratée? Affaire à suivre.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha