Accueil |Autres | De Quoi j’me Mêle |

La restauration du Tarik Ibn Ziad va bon train

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

L'Entreprise nationale de rénovation navale (Erenav) s'attelle d'arrache-pied à retaper toute la partie ravagée par un incendie qui s'était déclaré dans le car-ferry Tarik Ibn Ziad lors de sa traversée Marseille-Alger dans la nuit du 12 au 13 janvier dernier. Le car-ferry algérien qui a regagné ces dernières semaines le port d'Alger (quai n°12), après une escale forcée au port espagnol de Gandia, fait l'objet de travaux exécutés par le personnel qualifié de l'Erenav. Cette Entreprise a mobilisé d'importants moyens humains et matériels afin que le car ferry reprenne du service au plus vite. Un défi qu'elle peut relever car forte de son expérience dans le domaine de la réparation nationale, malgré la spécificité des dégâts qu'a enregistrés le navire en question.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha