Prévisions pour le 12 Decembre 2018

 Adrar Min 7 °C Max 20 °C
32
 Laghouat Min 3 °C Max 18 °C
34
 Batna Min 1 °C Max 16 °C
34
 Biskra Min 5 °C Max 18 °C
34
 Tamanrasset Min 4 °C Max 18 °C
32
 Tlemcen Min 5 °C Max 15 °C
34
 Alger Min 6 °C Max 18 °C
30
 Saïda Min 3 °C Max 16 °C
34
 Annaba Min 8 °C Max 17 °C
30
 Mascara Min 5 °C Max 16 °C
30
 Ouargla Min 5 °C Max 19 °C
32
 Oran Min 11 °C Max 19 °C
30
 Illizi Min 6 °C Max 23 °C
32
 Tindouf Min 7 °C Max 20 °C
32
 Khenchela Min 2 °C Max 15 °C
30
 Mila Min 3 °C Max 16 °C
30
 Ghardaïa Min 6 °C Max 20 °C
32
Accueil |Autres | De Quoi j’me Mêle |

La découverte d'une nouvelle galaxie remet en cause les théories

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Des astronomes ont découvert pour la première fois une galaxie quasiment, voire totalement, dépourvue de matière noire, un élément invisible et mystérieux censé agir comme une sorte de «colle» aidant à la formation des galaxies. Cette observation «vient défier les théories courantes sur la formation des galaxies», souligne Pieter van Dokkum, de l'université de Yale (Etats-Unis), principal auteur de l'étude publiée dans la revue Nature. La galaxie en question, baptisée NGC 1052-DF2, ou plus simplement DF2, se trouve à 65 millions d'années-lumière de la Terre. La matière noire, qui reste l'une des plus grandes énigmes de l'astrophysique contemporaine, formerait plus de 25% de l'Univers. Avant la découverte, «on présumait que toutes les galaxies avaient de la matière noire. Pour une galaxie de cette taille, il devrait y avoir 30 fois plus de matière noire que de matière ordinaire», indique Roberto Abraham de l'université de Toronto (Canada).

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha