Accueil |Autres | De Quoi j’me Mêle |

Le selfie a maintenant son musée

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Prendre un selfie, c'est tout un art: il faut choisir le bon angle, effacer le bout de bras péniblement tendu pour rendre au mieux l'ovale du visage, lever le menton et surtout, sourire. Pas si surprenant donc que cette fièvre de l'autoportrait à l'ère des réseaux sociaux ait désormais son musée à Los Angeles. Curieux d'explorer, en s'amusant, tendances et origines de ce phénomène, les deux créateurs du Musée des selfies, Tommy Honton et Tair Mamedov, ont eu l'idée de cette exposition interactive. «Les selfies ont une histoire étonnamment riche, qui remonte à aussi loin que l'humanité crée de l'art», estime Tommy Honton. Statues imitant le célèbre «David» de Michel-Ange avec un smartphone rose à la main, trône fabriqué en perches à selfie, mais aussi consignes de sécurité du gouvernement russe diffusées après plusieurs accidents mortels ou encore l'autoportrait pris par un singe avec l'appareil du photographe David Slater: avec leur exposition, les fondateurs du musée veulent démontrer que ces «égoportraits» sont bien plus qu'une simple photo.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha