Accueil |Autres | De Quoi j’me Mêle |

Un système de lutte contre la corruption pour les marchés publics

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

En Tunisie, le phénomène de la corruption dans les marchés publics avoisine les 10% selon une étude de la Banque mondiale, ce qui impacte fortement le budget de l'Etat et engendre environ 25% de pertes sur le volume global des marchés publics pour le Trésor. Pour mettre un frein à ces pratiques, le gouvernement tunisien et la Koica (l'agence coréenne de coopération internationale), ont instauré un système électronique de gestion des marchés publics, disponible en ligne et identifiant les principaux acteurs de la commande publique. De l'ordonnateur qui doit justifier son achat et obtenir les validations hiérarchiques nécessaires avant la mise en ligne de l'appel d'offres. Cette méthode en elle-même, permet de fluidifier les procédures administratives internes et de bien déterminer les responsabilités. Idem pour les postulants à l'obtention du marché, ils seront prévenus de la disponibilité d'un appel d'offres et sauront s'ils sont éligibles ou pas pour y répondre.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha