Accueil |Autres | De Quoi j’me Mêle |

Ramadhan et journaux ne vont pas de pair...

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

L'esprit, comme le ventre, jeûne pendant le Ramadhan, du moins à Hussein Dey, dans l'une des plus anciennes et plus grandes cités de cette banlieue de l'est d'Alger-Centre, les deux seuls kiosques à journaux, ou buralistes tels qu'on les nomme de nos jours, qui ont pignon sur rue, ne vendent pas de journaux pendant le..... Ramadhan!!!. Cette disparition de la presse quotidienne a été constatée à la cité Amirouche. Mais on peut l'affirmer sans trop de risque de se tromper que le phénomène a certainement cours dans d'autres quartiers de la capitale. Il faut dire que désormais, le jeûneur préfère tapoter sur son smartphone que de feuilleter son journal en attendant l'Adhane.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha