Accueil |Autres | De Quoi j’me Mêle |

Nouvelle taxe tunisienne sur les transporteurs: Alger proteste

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

La taxe sur l'entrée des transporteurs sur le territoire tunisien est en vigueur depuis dimanche 3 juin 2018. D'un montant de 200 dinars tunisiens (66 euros) ou 14 000 dinars algériens (101 euros), elle est applicable aux camions, remorques, unités de charges et conteneurs qui passent les frontières maritimes ou terrestres. Cette taxe ne touche pas les véhicules de tourisme. Après quelques protestations aux frontières, mercredi 6 juin 2018, le consul d'Algérie en Tunisie a réagi officiellement en demandant des explications au ministre tunisien des Affaires étrangères. Selon Abdelkader Hadjar interrogé par le journal algérien Observ'Algérie, «le Parlement tunisien, dans un souci de protéger la production locale tunisienne, a décidé d'insérer la nouvelle taxe dans la nouvelle loi de finances». Pour Chokri Letaief «il ne s'agit nullement d'une taxe. Ce sont des frais de service douanier qui ne concernent pas les voitures et les bus touristiques. C'est une somme à payer pour les camions de marchandises qui devront passer au scanner».

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha