Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Autres | De Quoi j’me Mêle |

Une association de journalistes plaide pour le respect des droits

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Dans une longue déclaration, l'Association des journalistes d'Alger-Centre, créée en 2016, a dénoncé l'extrême précarité qui frappe aujourd'hui une bonne partie des journalistes algériens, pointant du doigt des éditeurs de différents organes de presse. Les rédacteurs de la déclaration mettent en exergue la situation que vivent beaucoup de journalistes, sans salaire depuis plusieurs mois, sans couverture sociale et sans formation. Ils trouvent indécent et inacceptable que certaines chaînes de télévision continuent à proposer des programmes spécial Ramadhan excessivement onéreux alors que leurs travailleurs sont sous-payés. L'Association pointe également du doigt des éditeurs de la presse écrite qui maintiennent leurs journalistes dans une situation de précarité scandaleuse, au moment où ces entreprises engrangent des bénéfices importants grâce à la manne publicitaire. «Le journaliste algérien, lit-on dans le document, est devenu le maillon faible, à cause de l'instabilité induite par la confusion qui caractérise les modes de recrutement et un vide juridique qui aggrave le fossé entre le secteur public et le secteur privé.»

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha