Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Autres | De Quoi j’me Mêle |

L' accès libre aux plages reste dans l'air du temps

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le diktat des «surveillants» et autres «loueurs» de parasols, sur les plages algériennes semble perdurer malgré les déclarations rassurantes des autorités. Les estivants véhiculés, qui se sont rendus dimanche dernier aux plages «Kadous» et «Les canadiennes», du côté de Réghaïa, ont dû débourser pas moins de 150 DA pour le «droit au parking», et payer également le prix de location d'un parasol obligatoire, de la table et des chaises, car il n'y avait pas de places libres pour s'installer. L'an dernier, le tarif était de 100 DA. Suivant l'exemple d'un certain nombre d'institutions, les heureux bénéficiaires de cette activité, chaque année vilipendée, mais chaque été de retour, appliquent un taux d'inflation allant de 50 à 100% sans état d'âme. La promesse d'accès libre aux plages faite par le ministre de l'Intérieur et le wali d'Alger semble encore, pour le moment, un voeu pieux

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha