Prévisions pour le 22 Novembre 2018

 Adrar Min 9 °C Max 24 °C
30
 Laghouat Min 2 °C Max 18 °C
30
 Batna Min 7 °C Max 16 °C
30
 Biskra Min 10 °C Max 20 °C
30
 Tamanrasset Min 11 °C Max 27 °C
30
 Tlemcen Min 8 °C Max 18 °C
30
 Alger Min 11 °C Max 21 °C
30
 Saïda Min 8 °C Max 17 °C
30
 Annaba Min 10 °C Max 21 °C
28
 Mascara Min 10 °C Max 21 °C
30
 Ouargla Min 10 °C Max 22 °C
32
 Oran Min 11 °C Max 22 °C
30
 Illizi Min 14 °C Max 30 °C
34
 Tindouf Min 9 °C Max 23 °C
34
 Khenchela Min 6 °C Max 16 °C
30
 Mila Min 7 °C Max 21 °C
30
 Ghardaïa Min 8 °C Max 20 °C
32
Accueil |Autres | De Quoi j’me Mêle |

Parution de "Hadjira: La ferme Ameziane et au-delà..."

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Les éditions Média-Plus de Constantine publient, à l'occasion du 56ème anniversaire de l'Indépendance, «Hadjira: La ferme Ameziane et au-delà...», un ouvrage poignant sur la torture coloniale en Algérie, sous la plume de l'historienne Claire Mauss-Copeaux. L'auteure, connue notamment pour ses travaux sur les événements du 20 août 1955 et sur les appelés en Algérie durant la Guerre de libération, s'appuie dans cet ouvrage sur le témoignage de Hadjira, une rescapée de la ferme Ameziane, à Constantine, qui fut, avec la villa Susini, à Alger, l'un des plus importants centres de tortures aménagés par l'administration coloniale durant la Guerre de Libération nationale. Issue d'une famille favorisée et militante, activant pour l'indépendance du pays, Hadjira est une jeune Algérienne qui fut raflée chez elle, de nuit, par une unité de parachutistes et enfermée arbitrairement avec d'autres personnes, puis torturée dans la «ferme Ameziane»...

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha