Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Autres | De Quoi j’me Mêle |

La Côte d'Ivoire veut une "Opep" du Cacao

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Les planteurs de cacao en Côte d'Ivoire, premier producteur mondial, ont demandé l'organisation d' «Etats généraux» du secteur, devant aboutir à la mise en place d'un «collège des producteurs» qui pourrait peser sur la gestion de la filière. Réunis au sein de l'Association nationale des coopératives agricoles de Côte d'Ivoire (Anacaci), les 1.100 coopératives agricoles de secteur, ont fait état des difficultés de la filière. Un collectif d'exportateurs nationaux de cacao a été mis en place en Côte d'Ivoire pour réduire les coûts d'exploitation et être plus «compétitif», alors que le pays connaît une campagne cacaoyère 2018 «difficile». Il a pour objectif d'exporter d'ici la fin de la campagne, en septembre, 350.000 tonnes de cacao.
Le cacao est stratégique pour la Côte d'Ivoire, premier producteur mondial avec 40% du marché.
L'or brun représente 10% du PIB ivoirien, et fait vivre 4 millions de personnes (soit un sixième de la population), selon la Banque mondiale.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha