Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Autres | De Quoi j’me Mêle |

La Tribune... une voix à jamais étouffée

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Il y a une année, jour pour jour, La Tribune paraissait pour la dernière fois. Le quotidien nationale qui a accompagné ses lecteurs pendant vingt trois ans, a été, par la force des choses, obligé de disparaître des étals sans même prendre le temps de...saluer ses lecteurs.
Le décès brutal de son directeur de publication, feu Bachir Cherif Hassan, a permis aux associés de prendre une décision unilatérale d'une liquidation judiciaire de la société éditrice du journal, mettant des dizaines de travailleurs, sans état d'âme aucun, à la porte. Ces derniers, une année après, n'arrivent toujours pas à obtenir leurs droits ni à accepter le fait accompli.
Et dire que La Tribune a toujours été une voix pour les sans voix. La mise à mort du journal demeurera à jamais une tare. Notre seul réconfort, c'est que le flambeau a été transmis. Nous en prendrons soin.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha