Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Autres | De Quoi j’me Mêle |

La bureaucratie au mois d'août et à Bouira

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

A l'heure de la technologie, du numérique, de la visioconférence... à l'APC de Bouira on continue à exiger 15 documents pour l'établissement d'une «Kafala». Pour les besoins d'un dossier de soutien de famille, il est exigé une attestation de prise en charge («kafala») parmi 11 autres papiers. Pour se faire délivrer ce sésame, l'APC vous remet un bout de papier comportant 15 documents à fournir.
Toujours dans ce registre des gags administratifs, un groupe de jeunes techniciens et techniciens supérieurs viennent d'être retenus par le département de Iman Houda Feraoun, notre ministre de la Poste et du Numérique. La direction opérationnelle leur exige une inscription active auprès de l'Anem (direction de l'emploi). Cette direction leur demande de fournir un justificatif vis-à-vis du Service national.
Le bureau de recrutement conditionne l'octroi de ce sursis à la présentation du PV d'installation auprès de Télécom. Ce cercle vicieux donne une idée de ce que fait subir la bureaucratie administrative au citoyen.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha