Saâd Lamjarred derrière les barreaux

La garde à vue du chanteur marocain Saâd Lamjarred, soupçonné de viol dans la célèbre station française de Saint-Tropez, sur la côte d'Azur, dans la nuit de samedi à dimanche, a été prolongée hier de 24 heures. Saâd Lamjarred a été interpellé dimanche dernier à la suite de la plainte d'une jeune femme, née en 1989, pour des «faits caractérisés de viol»», selon la justice. L'enquête a été confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie de Gassin-Saint-Tropez, où le chanteur, âgé de 33 ans, est actuellement entendu. La star marocaine, dont les clips ont été visionnés des millions de fois sur Internet, avait déjà été mise en examen en octobre 2016 à Paris pour «viol aggravé» et «violences volontaires aggravées» et écrouée.
A la veille d'un concert qu'il devait donner, une jeune femme de 20 ans avait porté plainte, affirmant avoir été agressée par le chanteur dans la chambre d'hôtel de ce dernier. Saâd Lamjarred avait été remis en liberté en avril 2017, sous bracelet électronique.