L'excès de CO2 réduit les qualités nutritives des aliments

L'augmentation du CO2 dans l'atmosphère d'ici 2050 va réduire les qualités nutritives de nombreuses cultures, ce qui pourrait créer des carences en zinc, en fer et en protéines chez des millions de personnes, avertit lundi dernier une étude dans Nature Climate Change. Selon les chercheurs de l'université de Harvard qui se sont penchés sur 225 aliments différents, la hausse de la concentration de CO2 dans l'atmosphère, qui pourrait atteindre 550 parties par million (ppm) aux alentours de 2050 contre 405 ppm en 2017, «devrait réduire de 3 à 17% la teneur en fer, en protéines et en zinc de nombreuses cultures de base».
Cette baisse de la qualité nutritive des aliments se traduirait par «une carence en zinc chez 175 millions de personnes, mais aussi une carence en protéines chez 122 millions de personnes d'ici 2050, tout en exacerbant les carences existantes chez plus d'un milliard de personnes».