Les robots tueurs dans le viseur des ONG

Des militants de plusieurs ONG, ont appelé les Etats à rédiger rapidement un traité pour interdire l'usage des robots tueurs «avant qu'il ne soit trop tard», dans le contexte de la reprise des discussions de l'ONU sur ce sujet à Genève. Des ONG ont mis en garde contre l'arrivée d'armes létales autonomes sans intervention humaine et ont critiqué la lenteur de la réaction des Nations unies face à ce déploiement. «Les robots tueurs ne sont plus de la science-fiction», a mis en garde Rasha Abdul Rahim, conseillère d'Amnesty International en matière d'intelligence artificielle et de droits de l'homme, dans un communiqué. «Des drones intelligents aux armes automatiques qui peuvent choisir leur propre cible, les progrès technologiques en matière d'armement vont plus vite que le droit international», a-t-elle ajouté.