Des locataires-acquéreurs estent l'Aadl en justice

Les locataires-acquéreurs du site «les Bananiers» dépendant de l'Aadl crient leur détresse quant à la dégradation de la gestion immobilière, voire son absence drastique sur le site. La situation est catastrophique, le cadre de vie est livré à lui-même sans que l'antenne de la gestion immobilière se soucie outre mesure en sa qualité de premier responsable de cette situation dans la mesure où les locataires-acquéreurs se voient chaque mois payer les charges de la gestion immobilière sans qu'il y ait de prestations visibles et concrètes. La colère des locataires-acquéreurs s'est fait manifester dernièrement contre ceux qui sont appelés des «gardiens d'immeubles» qui se font très rares, voire absents n'assumant pas leur mission consistant à être présents dans les immeubles, censés assurer la fonction qui leur est dévolue dans le cadre de gardiennage et l'entretien du cadre de vie du pourtour de l'immeuble. Cette situation, qui s'exacerbe, a poussé les locataires acquéreurs du site Les Bananiers d'ester les responsables de la gestion immobilière de l'Aadl en justice.