Des voitures volantes? Le Japon y croit

Le gouvernement japonais a convié plusieurs grandes compagnies, dont les géants américains Uber et Boeing ou encore l'avionneur européen Airbus, pour plancher sur le développement des voitures volantes. Mais les projets présentés à l'occasion de cette réunion au ministère montrent que ce rêve n'est pas pour demain. L'initiative japonaise, qui reste très vague, vise à dessiner une feuille de route d'ici la fin de l'année. Les participants sont issus du secteur aéronautique (Airbus, Boeing, ANA et Japan Airlines), automobile (Uber, Subaru), ou encore technologique comme NEC. Les voitures volantes «peuvent résoudre des problèmes de transport dans les régions isolées ou montagneuses, ou lors d'opérations de secours au moment de catastrophes naturelles», a expliqué un responsable du Meti (Ministry of Economy, Trade and Industry), Shinji Tokumasu.