El Habiri donne l'exemple à la Dgsn

Le nouveau Dgsn, Mustapha
El Habiri, a pris des décisions qui risquent de provoquer des vagues, en retirant à d'anciens ministres de l'Intérieur et d'autres anciens responsables, les véhicules et les gardes du corps ainsi que certains avantages, désormais indus. Sont concernés par ces mesures Nourredine Zerhouni alias Yazid, ancien responsable dans les services secrets et ancien ministre de l'Intérieur, Daho Ould Kablia, ancien ministre de l'Intérieur, Amar Saâdani, ancien secrétaire général du parti FLN et quelques autres...D'aucuns ont cru voir dans cette décision, la volonté d'une revanche alors qu'il s'agit, d'abord et surtout, de faire respecter les intérêts bien compris de l'Etat, étant donné que nombreux sont ceux qui «oublient» d'y souscrire, parfois pendant de longues années...