Un manque de management à Bab Ezzouar

Cela s'est passé jeudi dernier au centre commercial de Bab Ezzouar. Un usager s'est présenté au guichet d'un magasin représentant un prestataire public de service de la téléphonie mobile. L'accueil de la préposée aura brillé par un manque d'aménité peu commun et une manière de rabrouer le client qui donne à penser que celui-ci venait solliciter une quelconque faveur! Alors qu'il s'agissait seulement de remplacer une puce malencontreusement inadaptée à l'utilisation sur son nouvel appareil.
Pris à témoin, son collègue aura les mêmes arguments, sinon la même attitude à laquelle il a cru bon d'ajouter une pincée d'ironie, de sorte que le client s'est juré de ne plus avoir à faire à ce prestataire, de près comme de loin.
Moralité, où est le sens de la commercialisation dans cette affaire?