Un robot pour protéger la Grande barrière de corail

Des scientifiques australiens ont dévoilé vendredi dernier un robot sous-marin capable de traquer et tuer la «couronne d'épines», une étoile de mer dévoreuse de coraux qui fait des ravages dans la Grande barrière de corail. Le RangerBot a été mis au point à l'aide d'un don de Google et est destiné à «protéger le récif» inscrit au patrimoine de l'humanité, ont expliqué les scientifiques de l'université de technologie (QUT) du Queensland. L'immense récif qui fait la taille du Japon ou de l'Italie a subi en 2016 et 2017 deux graves épisodes de blanchissement de ses coraux, du fait des hausses de la température de l'eau. Les spécialistes estiment qu'une zone de 2 300 kilomètres de long pourrait avoir subi des dégâts irrémédiables, à cause du changement climatique, des activités industrielles et agricoles, et de l'acanthaster pourpre, une étoile de mer invasive, également connue sous le nom de «couronne d'épines» ou «coussin de belle-mère».