Prévisions pour le 17 Novembre 2018

 Adrar Min 14 °C Max 24 °C
30
 Laghouat Min 9 °C Max 16 °C
30
 Batna Min 4 °C Max 13 °C
11
 Biskra Min 11 °C Max 17 °C
12
 Tamanrasset Min 14 °C Max 25 °C
30
 Tlemcen Min 10 °C Max 16 °C
30
 Alger Min 12 °C Max 18 °C
47
 Saïda Min 7 °C Max 16 °C
30
 Annaba Min 13 °C Max 18 °C
12
 Mascara Min 8 °C Max 17 °C
30
 Ouargla Min 11 °C Max 16 °C
12
 Oran Min 13 °C Max 20 °C
30
 Illizi Min 18 °C Max 23 °C
30
 Tindouf Min 10 °C Max 21 °C
30
 Khenchela Min 5 °C Max 14 °C
28
 Mila Min 10 °C Max 17 °C
12
 Ghardaïa Min 11 °C Max 16 °C
39
Accueil |Autres | De Quoi j’me Mêle |

La bureaucratie a la peau dure à Hussein Dey

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Muni d'un contrat de location, un citoyen s'est présenté, hier, à l'annexe de l'APC de Hussein Dey, située dans la cité Mer et Soleil. Voulant se faire délivrer une fiche de résidence pour la scolarisation de ses enfants qui doivent rejoindre l'école aujourd'hui, le malheureux citoyen s'est heurté au refus de l'agent de l'état civil de lui fournir le document, sous prétexte que le document justificatif (contrat de location) va expirer dans pas moins de six mois alors que la loi exige un délai supérieur à six mois. Une telle disposition n'existe dans aucune loi. Sur le site du ministère de l'Intérieur, aucune mention de ces six mois n'existe. Parmi les documents justificatifs, le ministère exige un contrat de location ou la dernière quittance de loyer. D'où alors l'agent a sorti ces six mois? Le ministère de l'Intérieur va-t-il sévir?

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha