Le changement climatique nuit aussi aux poumons

Le changement climatique a des effets sur la santé respiratoire et tarder à l'enrayer aura «des conséquences irréversibles sur la santé», assurent cinq organisations, dont la Société européenne des maladies respiratoires (ERS), basée à Lausanne. «Durant les périodes de forte chaleur et d'humidité élevée, les symptômes peuvent se déclencher chez les personnes asthmatiques», soulignent ces organisations dans une «Déclaration de Paris sur le climat, l'environnement et la santé respiratoire», publiée avant le Congrès international de l'ERS, du 15 au 19 septembre à Paris. Les effets du changement climatique peuvent également être indirects: «Des inondations plus fréquentes entraînent une augmentation du taux d'humidité et des moisissures dans les espaces intérieurs, causant de l'asthme, de la rhinite allergique et certaines infections respiratoires». «En outre, l'amplification de la pollution de l'air, en termes de niveaux d'ozone plus élevés, réduit la fonction pulmonaire et est responsable de plusieurs effets néfastes sur le système respiratoire», indiquent ces cinq organisations.